Le CCCA-BTP, premier réseau de l’apprentissage en France tous secteurs confondus, est présent au Mondial du Bâtiment/Batimat du 4 au 8 novembre 2019, pour promouvoir un secteur innovant qui se transforme et qui recrute. Dans cette actualité, dans le cadre de la campagne de communication lancée par les professionnels du secteur de la construction et orchestrée par le CCCA-BTP auprès du grand public sur le thème « La construction. Demain s’invente avec nous », une enquête Ifop sur l’image du secteur de la construction a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 1 001 Français, âgés de 15 ans et plus. Voici quelques uns de ses enseignements.

Un secteur de la construction innovant qui se transforme et qui recrute…

Un secteur porteur en termes d’emploi : 86 % des Français affirment que c’est un secteur qui recrute beaucoup et 75 % ont le sentiment que c’est un secteur dans lequel il est facile d’entrer. Dans une dynamique économique et sociale très favorable depuis 2018, les entreprises du secteur de la construction recrutent et recherchent leurs futures forces vives qui demain assureront la relève, pour se former à leurs métiers.

Pour preuve, au 1er octobre 2019, parmi les 125 CFA membres du réseau de l’apprentissage BTP animé par le CCCA-BTP, 48 157 jeunes sont inscrits dans 110 centres de formation conventionnés avec le CCCA-BTP, soit une hausse de +3,3 % par rapport au 1er octobre 2018. Dans les 77 CFA du BTP à gouvernance paritaire, c’est une hausse de +4,1 % d’effectif d’apprentis par rapport à l’année dernière, soit 38 260 apprentis. À titre d’exemple, on peut noter +8,3 % d’évolution du recrutement de jeunes en 1re année de CAP en région Île-de-France, par rapport au 1er octobre 2018, avec une forte attractivité des travaux liés au Grand Paris et aux Jeux Olympiques. On peut également souligner une forte progression du nombre d’apprentis en formation dans le supérieur, avec +7,7 %, soit 866 apprentis dans les 77 CFA du BTP. Sur l’ensemble du territoire, 6 000 entreprises sont toujours à la recherche d’un apprenti.

Les métiers du bâtiment et des travaux publics, très diversifiés, sont de plus en plus innovants et offrent de belles perspectives d’évolution et de carrière, tout au long de la vie professionnelle et la garantie d’un emploi hautement qualifié à long terme. Et cette culture de l’innovation doit s’accompagner d’évolutions rapides en matière de compétences professionnelles, de formations qualifiantes, de performances et de services pour les entreprises et salariés du secteur.

…mais qui pâtit encore de certains a priori…

Néanmoins, si le secteur de la construction bénéficie globalement d’une bonne image pour 85 % des Français, il pâtit encore de la persistance de certains a priori : 80 % des Français pensent qu’il s’agit d’un secteur presque exclusivement masculin et 89 % pensent que le secteur comprend des métiers difficiles et des conditions de travail pénibles.

…qui ne reflètent plus la réalité des métiers de la construction en 2019

Aujourd’hui, ce constat ne reflète plus la réalité du secteur de la construction. La pratique de ses métiers est de moins en moins pénible, grâce aux multiples innovations et avancées technologiques, en termes de digitalisation, de robotisation, de prévention… (exosquelette, objets connectés, impression 3D, robots, drones, chaussures connectées, outils de réalité augmentée…) qui offrent, de fait, de nouvelles perspectives de carrière, y compris aux femmes.

L’innovation, moteur des formations professionnelles aux métiers de la construction de demain
Pour 70 % des personnes interrogées, le secteur de la construction est innovant. Qu’il s’agisse de techniques, de matériaux ou d’outils, le secteur de la construction est en première ligne des innovations numérique, écologique et technologique, stimulées directement par ses entreprises, mais aussi par ses start-up spécialisées dans le secteur, qui ont affiché un taux de croissance de 21 % en 2018.

La réforme de l’apprentissage, dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, implique aussi de profondes mutations pour les CFA du BTP. Elle s’est traduite pour le CCCA-BTP par la mise en œuvre de solutions innovantes et disruptives sur tous les champs : démarche d’innovation, numérique éducatif, modularisation des formations, ouverture à l’international des parcours de formation…

Le CFA de demain à BATIMAT

Dans ce cadre, le CCCA-BTP présente au Mondial du Bâtiment/Batimat, avec les CFA du BTP des régions Grand Est, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Poitou-Charentes, l’espace « Le CFA de demain », tout à la fois lieu de formation, d’orientation, d’expérimentation, de collaboration et de conseil, au service des entreprises, des jeunes et de tous les acteurs du secteur de la construction.

Au cœur des parcours de formation des CFA du BTP, cette forte dynamique d’innovation se concrétise au sein de l’incubateur WinLab’, créé par le CCCA-BTP pour explorer, expérimenter et accélérer des projets, avec pour objectif d’ imaginer les formations professionnelles aux métiers du BTP de demain.

Réels et virtuels, les CFA du BTP « nouvelle génération » offrent des formes d’apprentissages novatrices : réalité virtuelle et augmentée, intelligence artificielle, formation à distance… De nouveaux outils de suivi pédagogique et de nouveaux services et de nouvelles formations sont proposés aux entreprises et aux jeunes, grâce à la mise en place de nombreux partenariats avec des start-up, entreprises du BTP, laboratoires d’innovation…