Photo : Kzenon - Fotolia.com

Photo : Kzenon – Fotolia.com

La production de logement de qualité, à prix abordable, et la rénovation du parc ancien, sont les deux grands chantiers récemment impulsés par les politiques publiques. Les logements neufs, du fait de la Réglementation Thermique (RT 2012), sont de plus en plus performants, creusant ainsi l’écart avec le parc ancien. Le vaste programme de rénovation énergétique doit permettre de diminuer cet écart énergétique et doit conduire à assurer aux particuliers des logements sains et de qualité. Afin d’avoir une meilleure appréciation des attentes réelles de chacun sur ce sujet, QUALITEL a mené avec IPSOS une enquête auprès de 1000 Français dans le but de mieux cerner leurs exigences, leurs attentes et leurs intentions par rapport à leur logement.

Les principaux enseignements de l’étude
  • Les Français satisfaits de leur logement ; note moyenne de satisfaction de son logement 7,3/10
  • L’isolation, la ventilation, la sécurité incendie et le risque électrique en tête des critères indispensables dans un logement pour les Français
  • L’isolation thermique, l’isolation acoustique et la ventilation doivent être améliorés prioritairement pour augmenter leur satisfaction vis-à-vis de leur logement
  • 30% des Français souhaitent améliorer l’isolation thermique mais seulement 14% pensent le faire dans les 2 ans à venir
  • Près d’1 Français Sur 4 souhaite changer de logement dans les 3 ans a VGHIF
  • Occuper un logement moins bruyant figure dans le top 5 des motifs de déménagement
  • 65% des Français sont intéressés par des services ou des espaces mutualités : atelier bricolage, crèche, vélos en libre-service…
  • Près d’1 Français Sur 2 intéressé par des informations sur la performance de son logement au regard d’autres critères que sa performance énergétique
  • Plus d’1 Français Sur 2 accordent de l`importance au fait qu’un logement bénéficie d’un label qualité
Satisfaction vis-à-vis du logement

Si 76% Français sont globalement satisfaits de leurs logements, ils le sont moins sur les critères de qualité qu’ils jugent pourtant indispensables. L’isolation (76%), la sécurité incendie et au risque électrique (72%), la ventilation et la protection contre l’humidité (71%) arrivent en tête des critères indispensables pour assurer la qualité d’un logement. Pourtant, sur ces 3 critères, la ventilation et l`isolation thermique sont désignés, avec l’isolation acoustique, comme les axes d’amélioration principaux pour augmenter leur satisfaction vis-à-vis de leur logement.
Les Français impliqués pour améliorer la qualité de leur logement
L’étude révèle que les Français sont impliqués sur la question de la qualité de leur logement, notamment concernant l’isolation thermique : 30% des Français aimeraient effectuer des travaux d’isolation.
Une implication qui se traduit également par la volonté d’être plus informés sur les manières d’entretenir leur logement. Cela ne concerne pas uniquement les économies d’énergie (45%) mais de nombreux autres critères de performance: l’air intérieur (41%), les équipements (41%), l’agencement (39%)…
Les labels, indices de qualité du logement, sont importants pour 1 Français sur 2.
Réaliser des travaux : la contradiction
Si 30% des Français souhaitent réaliser des travaux d’isolation thermique, l’enquête indique également que 35% des répondants souhaiteraient effectuer des travaux de réaménagement intérieur.

 » Le fait que l’isolation et le réaménagement arrivent presque au même niveau d’intenti0n de travaux conforte dans l’idée qu’un projet de rénovation thermique doit s’intégrer à un projet plus global d’amélioration de son logement «  commente Antoine Desbarrières, Directeur de QUALITEL.
Néanmoins, sur ces projets, l’étude souligne une contradiction: sur 30% qui souhaitent améliorer l’isolation thermique de leur logement,
seulement 14% pensent le faire dans les deux ans à venir. Une contradiction qui démontre l’effort qui reste à faire notamment en termes d’information et de financement pour concrétiser le vaste plan de rénovation énergétique.
Logement : les projets
Près d’1 Français sur 4 souhaite déménager dans les 3 prochaines années. Si leurs premiers motifs correspondent aux  » projets de vie  » (occuper un logement plus grand, devenir propriétaire…), le bruit arrive en 5e position des raisons invoquées par les répondants. C’est le seul critère de confort intérieur invoqué comme motif de déménagement.

Le problème d’offre et de demande de logements étant pregnant, surtout dans les grandes villes, QUALITEL observe que les particuliers font de plus en plus de compromis et « habitent autrement ».
L’enquête met en avant le fait qu’un nombre significatif de Français (65%) serait intéressé par au moins un service et un espace mutualité : des vélos en libre-service (34%), un atelier de bricolage mutualisé (32%), une salle partagée (fêtes, ateliers) (30%), une buanderie commune (25%)…