L’APF (Associationdes Paralysés de France) vient de réaliser une enquête sur les Français et l’accessibilité afin de recueillir le sentiment et la perception des Français sur l’accessibilité dans la ville pour eux et pour les autres.

© Studio DER - Fotolia.com

© Studio DER – Fotolia.com

L’accessibilité : une question qui concerne tout le monde et pas seulement les personnes en situation de handicap.
En effet, 95 % des Français considèrent que chacun d’entre nous peut être confronté à des difficultés d’accessibilité et 75 % déclarent avoir déjà rencontré des difficultés d’accessibilité.

Plus d’un Français sur deux a déjà été gêné…
58 % des Français ont déjà rencontré des difficultés d’accès aux transports en commun, 52 % aux commerces et 50 % aux lieux publics.
… et les plus gênés sont les personnes en situation de handicap mais également les personnes âgées ou avec de jeunes enfants.

Les Français estiment que de nombreuses personnes peuvent rencontrer des difficultés d’accessibilité en ville : en premier lieu ils pensent aux personnes en situation de handicap (96 %) mais également aux personnes âgées (76 %) ou avec de jeunes enfants (75 %).

Les trottoirs, symbole de la difficulté d’accès des villes.
67 % des Français s’accordent sur le fait que les trottoirs larges manquent au sein de leur ville.

L’accessibilité, un sujet important mais sur lequel des progrès restent à faire notamment en termes de prise en compte par le Gouvernement
La quasi-totalité des Français (97 %) estiment que l’accessibilité est un sujet important ou prioritaire. Si ce sujet est essentiel pour les Français, il ne semble pas être au cœur des préoccupations des pouvoirs publics : 77 % des Français estiment que la France est plutôt en retard par rapport à d’autres pays en ce qui concerne l’accessibilité des lieux publics et des transports, et seuls 44 % des Français considèrent que les pouvoirs publics prennent bien en compte cette problématique.

Une méconnaissance de la loi et des mesures qui en découlent 
Les Français ont un avis plutôt neutre sur la question du respect des mesures visant à faciliter la vie des personnes en situation de handicap : seuls 47 % considèrent que les mesures visant à faciliter la vie des personnes en situation de handicap sont « bien respectées » (dont 6 % « très bien respectées »).

Cette difficulté à se prononcer sur le respect des mesures peut s’expliquer par une méconnaissance du sujet, seuls 64 % des français ont entendu parler de la loi « handicap » de 2005.