stade

La centrale solaire photovoltaïque du nouveau stade d’athlétisme de Nantes métropole est « made in Ouest ». Installée par ARMORGREEN, elle est raccordée au réseau électrique depuis le 21 octobre. 

Nantes Métropole met la barre haute avec le stade d’athlétisme couvert de la Ville de Nantes, inauguré le 12 octobre dernier. Aménagé à deux pas du campus universitaire de Nantes, le « Stadium métropolitain Pierre-Quinon », est le premier équipement du genre du Grand-Ouest, « conçu autour des panneaux photovoltaïques » dixit l’architecte de renom Jean Guervilly. Ensuite sa réalisation fait appel à des acteurs 100 % locaux. La toiture solaire est aujourd’hui terminée, la mise en service et le raccordement au réseau électrique a lieu ce lundi 21 octobre 2013, dans l’après-midi.

Il s’agit, à ce jour – avec la toiture de la HALLE PAJOL à Paris réalisée également par ARMORGREEN – de l’une des plus grande surface de toiture photovoltaïque en milieu urbain de France. Les 2300 panneaux soit environ 4000 m² couvert sont de fabrication française. « Cette opération a été pour nous l’occasion d’expérimenter avec succès une filière totalement européenne, en conformité avec notre démarche RSE » indique Thierry Duflot, directeur général de Nantes métropole Gestion Equipements (NGE), exploitant de la centrale. En effet, tous les partenaires sont à 100 % locaux. « ARMORGREEN CENTRE-OUEST*, pme ligérienne basée à Saint-Herblain, d’une part, qui a assuré cette réalisation clé en main. Et MPO, entreprise de Villaines la Juhel en Mayenne et SYSTOVI à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), d’autre part. La première a fabriqué les cellules photovoltaïques, insérées sur des panneaux fabriqués par la seconde et certifiés CSTB. Sans oublier LEDU à Pontivy (Morbihan) pour le lot électricité haute tension HTA. » précise le directeur.

140.000 cellules orientées plein sud pour 4000 m² de panneaux 

La principale particularité du stade ? Sa toiture couverte de 4.000 m² de panneaux photovoltaïques, soit 140.000 cellules orientées plein sud pour une puissance de 556 kWc. La qualité architecturale, urbaine et environnementale du projet répond aux normes BBC « Bâtiment Basse Consommation » ; respectant le cahier des charges du maître d’ouvrage Nantes Métropole, ce bâtiment à énergie positive restituera, en effet, 150 KWh/m²/an pour n’en consommer que 113 KWh/m²/an. Le bâtiment produit donc, grâce à sa centrale solaire, plus d’énergie qu’il n’en consomme : impact neutre, positif énergétiquement et environnementalement efficace ! 

ARMORGREEN confirme ainsi son savoir-faire dans le domaine des centrales solaires intégrées à de grands projets d’édifices publics et son expérience dans la production d’énergie pour les collectivités.

FOCUS TECHNIQUE

4.000 m² « tout compris » soit la plus grande centrale urbaine de France intégrée à un bâtiment 2.300 panneaux et 140.000 cellules orientées plein sud. 

556 kWc de puissance installée 600.000 kWh produit annuellement sur 20 ans et vendus à EDF soit en moyenne la consommation électrique annuelle (hors chauffage) d’environ 240 foyers. 

150 kWh/m²/an de production, une consommation de l’équipement de 113 kWh = un bâtiment à énergie positive 

3.710 tonnes d’équivalent CO2 évitées 

1,7 millions d’euros d’investissement