Cécile Duflot a assisté à la présentation des projets des 20 équipes sélectionnées à concourir à la compétition universitaire internationale du Solar Decathlon Europe 2014, qui se déroulera en juin prochain en France, sur le site prestigieux des Mortemets, dans le parc du château de Versailles. Solar Decathlon va donner à la France l’opportunité de promouvoir l’excellence française sur la scène internationale et de stimuler l’innovation en matière d’efficacité énergétique par la recherche d’économies d’énergie dans le bâtiment, l’emploi de matériaux de construction et de technologies plus performants et respectueux de l’environnement.

Solar Decathlon 2014 -  Photo : Arnaud Bouissou

Solar Decathlon 2014 – Photo : Arnaud Bouissou

Le défi proposé aux vingt équipes composées d’étudiants aux compétences diverses et complémentaires (architecture, ingénierie, technique, commerce, marketing, design) et venant d’écoles et d’universités du monde entier, consiste à intégralement concevoir et construire chacune un projet d’habitat répondant à un cahier des charges technique et écologique articulé sur 10 critères (architecture, ingénierie, confort, innovation, durabilité, accessibilité, etc.). Ce concours universitaire s’appuie sur une synergie entre l’enseignement supérieur (universités et grandes écoles, étudiants, professeurs, chercheurs), les professionnels du bâtiment, les industriels et les entreprises.

Pour l’édition 2014 du Solar Decathlon, deux équipes françaises sont notamment en compétition : l’équipe nantaise « Atlantic challenge », qui regroupe des étudiants de l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, l’école supérieure du bois, l’institut supérieur de santé et des bioproduits d’Angers, l’université de Nantes, l’école de design Nantes Atlantique et Sciences com et la « Team Paris » composée des étudiants de l’école nationale supérieure d’architecture Paris Malaquais, l’école supérieure d’ingénieurs en électrotechnique et électronique de Paris, l’école spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, l’université Paris Est, Chimie Parsitech ainsi que l’école nationale des sciences géographiques.

Maquettes de l'équipe nantaise Atlantic Challenge pour le Solar Decathlon 2014 : équipe :   - Photo : Arnaud Bouissou

Maquettes des projets en compétition au Solar Decathlon 2014 : équipe : – Photo : Arnaud Bouissou

Les vingt prototypes, préfigurant les « logements de demain », autonomes sur le plan énergétique et utilisant le soleil comme seule source d’énergie, seront construits à taille réelle sur le domaine du château de Versailles dès le mois de juin prochain. Le grand public pourra alors y découvrir les nouvelles technologies qui équiperont nos villes, nos quartiers et nos habitats dans quelques années.

Cécile Duflot a rendu hommage à la créativité et au talent de la jeunesse, qui construit son avenir en participant au Solar Decathlon. Elle a aussi souligné l’exceptionnelle diversité des projets en compétition pour l’édition 2014 du Solar Decathlon, ainsi que l’originalité des réponses apportées par les équipes à certains enjeux. Par exemple en ce qui concerne notamment la surélévation d’immeubles existants, qui mobilise le foncier aérien et constitue une solution d’avenir dans les zones urbaines déjà construites où manquent encore des logements.

www.solardecathlon2014.fr

Équipe Atlantic Challenge : un bâtiment performant dans une ville fertile L’équipe Atlantic Challenge a choisi comme base de son projet un bâtiment industriel ancien de la ville de Nantes et son espace vert adjacent, afin d’illustrer un concept de ville fertile. Il vise à réhabiliter cet ancien immeuble de bureau créé par l’ingénieur français Hennebique, en mettant l’accent sur l’utilisation de l’espace et l’efficacité énergétique. Parallèlement, une ferme pédagogique doit être installée sur l’espace vert. Elle sera le point de départ d’un vaste programme de fertilisation du territoire. L’objectif du projet est d’incorporer dans le cadre urbain de Nantes une activité agricole, aux côtés du travail, des relations socioculturelles et des activités déjà existantes. L’équipe nantaise Atlantic Challenge relève ainsi un défi : mettre à niveau, moderniser et renforcer la métropole de Nantes. Team Paris : un projet d’habitat mobile ! Inspirée par les systèmes du Velib et de l’Autolib installés ces dernières années dans la capitale française, l’équipe Team Paris projette de construire un complexe résidentiel composé de deux entités : un hub multifonctionnel détenu et géré par la ville et des capsules d’habitation privées mobiles. Le hub est une tour fournissant l’électricité, la chaleur, la ventilation et assurant la gestion des déchets et de l’eau sur laquelle viennent se greffer plusieurs modules de logements individuels. Ces capsules sont branchées au hub et sont ainsi alimentées par les ressources partagées fournies par la tour principale. Ce concept de Livelib favorise l’utilisation de technologies vertes et surtout les rend accessibles au plus grand nombre grâce à des coûts allégés du fait de la mutualisation des infrastructures. Ce concept d’habitation en plug-in facilite la mobilité des habitants, leur offrant une solution de déménagement rapide et économe.