Rénovation ITE avec bardage Silverwood en Red Cedar

Entre avantages, performances et confort de vie, l’utilisation du matériau bois confère de nombreux atouts à l’habitation… et ce, sans nécessiter de gros travaux ! À travers la campagne « Résolument Rénovation », France Bois Forêt fait la lumière sur les principales performances du bois dans la rénovation.

La filière forêt bois fait la lumière sur les principales performances du bois dans la rénovation :

Économiques
Solution économique par rapport à un système constructif “classique”, le bois bénéficie tout à la fois d’un coût compétitif à l’achat et d’une installation rapide et simple. Amplifiées par l’appartenance de ce matériau aux dispositifs d’aides financières, ces économies se prolongent également une fois la rénovation terminée, grâce au pouvoir isolant extrême du bois, engendrant d’importantes réductions de la facture énergétique (jusqu’à – 30 %) et par sa belle résistance et sa durabilité, en faisant un investissement pour le long terme !

Isolantes et régulatrices
Un pouvoir isolant naturel et exemplaire, permettant d’assurer le confort thermique de l’habitat et d’en réguler la température, été comme hiver. Cette performance thermique se complète d’un fort pouvoir d’absorption acoustique et d’un rôle de régulateur hygrométrique, faisant du bois le véritable allié du bien-être intérieur…

Écologiques
Matériau durable et écologique par essence, le bois répond naturellement aux réglementations en cours et sera en toute logique en parfaite harmonie avec les futures exigences… De plus, avec son pouvoir de stockage du gaz carbonique il contribue efficacement à la réduction des émissions de CO2 : 1 m2 de bois stocke 1 tonne de CO2 !

Décoratives
Avec ses notes chaleureuses et son aspect décoratif inné, le bois permet de décorer et d’habiller une pièce ou une façade par sa simple présence. Ainsi une rénovation décidée pour des raisons “techniques” répondra par la même occasion à des exigences esthétiques ! Se mariant aisément aux autres matières, et bénéficiant d’une large variété d’essences et de teintes, le bois convient à tous les styles et laisse libre cours à la créativité architecturale !

Liberté
Par sa souplesse et sa mise en œuvre simple, rapide et propre, le bois offre une excellente alternative aux matériaux dits traditionnels pour tous les travaux de rénovation de la maison. Léger et sec (induisant un chantier propre et sans déchet), le bois autorise la réalisation de modifications importantes de la maison sans nécessiter de dépôt de permis de construire (si projet < 20 m2) !

Des solutions bois pour réinventer la maison…

Riche en informations et conseils, la brochure Résolument Rénovation 2013 et le guide de réhabilitation édité par le FCBA, soutenu par France Bois Forêt et le Codifab, déclinent l’ensemble des possibilités offertes par l’utilisation du bois. Des recueils d’idées et de recommandations qui donnent envie de refaire son habitation de la cave au grenier ! La souplesse d’utilisation de ce matériau propose une solution adaptée à chaque configuration :

  • Isolation thermique par l’extérieur avec la pose de bardage bois : une solution rénovation tout en un, alliant performance thermique, économies d’énergie et modernisation de l’esthétique la façade ! De plus, ne nécessitant aucune intervention à l’intérieur des habitations, ce type de travaux préserve la totalité de la surface habitable et n’occasionne aucune gêne pour les occupants. Le réseau Expert Relais Bois attire l’attention du grand public et des installateurs sur le respect scrupuleux du DTU pour une réalisation efficace et dispense ses conseils en termes de ventilation, évacuation des eaux de pluie, distance au sol (20 cm), etc. Précisant, en toute logique, les classes de bois à privilégier en fonction de l’utilisation prévue et de l’exposition de l’ouvrage :
    • Classe d’emploi 2 : situation dans laquelle le bois est à l’intérieur ou sous abri, protégé des intempéries, avec une humidité ambiante occasionnelle mais un séchage des bois rapide
    • Classes d’emploi 3a et 3b : situation dans laquelle le bois n’est pas en contact avec le sol en extérieur et est soumis à une humidification fréquente sur des périodes courtes (quelques jours) pour la classe d’emploi 3a ou des périodes significatives pour la classe 3b
    • Classe d’emploi 4 : situation dans laquelle le bois est sujet à une humidification récurrente.
  • Isolation thermique par l’intérieur avec l’intégration de lambris offrira un confort idéal, mais aussi, une belle solution de décoration des murs. Rapide à poser, soit avec des petits clous soit avec des clips, le lambris se pose en remplacement ou sur les plaques de plâtre habituelles, conférant par la même occasion une esthétique originale et chaleureuse… le confort thermique et hygrométrique en plus ! Posées de façon horizontale, les lames conféreront une ambiance moderne à “l’américaine” alors que la pose verticale offre un côté plus “scandinave”.
  • Aménagement et optimisation des lieux avec la création de mezzanines, escaliers, rangements, vérandas, cloisons mobiles, aménagement des combles… Autant de possibilités offertes par la modularité du bois… pour transformer le quotidien !
  • Sans oublier les extensions ou surélévations autorisées en toute simplicité et rapidité grâce aux multiples facettes de ce matériau. Dans le contexte actuel, agrandir son logement peut se révéler plus intéressant que d’en acquérir un nouveau. Avec le bois, créer de nouvelles pièces devient facile et le gain de mètres carrés accompagne les évolutions de toute la famille (enfants qui grandissent, parents qui reviennent à la maison, besoin de sanitaires et pièces supplémentaires, etc.). Très prisées des architectes, les extensions ou surélévations en bois apportent créativité et modernité aux bâtiments, et peuvent être réalisées dans la continuité de ses lignes originelles ou au contraire, en rupture de ces dernières.
  • Favorisant une grande portance, les qualités mécaniques du bois autorisent la construction de murs moins épais et permettent ainsi la réalisation de projets de surélévation sans avoir à renforcer les fondations ou la structure du bâtiment. Idéale lorsqu’aucune emprise supplémentaire au sol n’est possible (très souvent le cas en zone urbaine), la surélévation en bois apportera une réponse adaptée aux problèmes de déperditions de chaleurs par le toit (30 %) grâce à son pouvoir isolant remarquable.
  • L’extension consiste à agrandir la surface au sol d’un bâtiment en réalisant une ossature bois accolée à la structure existante (agrandissement du salon, ajout d’une chambre en RDC, création d’un espace de vie supplémentaire, etc.) ou en jonction de deux bâtisses (cuisine couloir, zone de réception, serre, etc.) ou encore, en module annexe dissocié de la maison (studio indépendant, atelier, salon d’été, etc.). L’ossature bois permet de réaliser les travaux dans des délais rapides, généralement entre 4 et 5 mois ! Le tout, permettant de valoriser son patrimoine…