[pro_ad_display_adzone id= »1″]

 

Outre les données sur la santé des entreprises du bâtiment, la quatrième édition du baromètre, IFOP/KPMG, a également fait le point sur la progression de la mention RGE et les raisons de l’obtenir…

17 % des entreprises interviewées ont finalisé la démarche de qualification RGE (Reconnu Garant Environnement), 12 % sont en cours de démarche et 11 % l’envisagent. Ainsi, pour plus de la moitié d’entre elles, cette démarche n’est pas intégrée dans leur stratégie. Les dirigeants d’entreprises de couverture, plomberie, ou électricité, ainsi que les spécialistes de la menuiserie et serrurerie, sont plus disposés à effectuer une labellisation RGE (42 %, +13 points par rapport à l’ensemble des répondants).

logo rge

Pour autant, les entreprises ayant réalisé ou étant en cours de réalisation de la démarche RGE attendent des effets sur la différenciation sur le marché (48 %), de la fidélisation (46 %) ou encore de l’élargissement du portefeuille de clients (42 %). Dans une moindre mesure, 13 % des dirigeants ayant effectué cette démarche en attendent la possibilité de se diversifier vers de nouvelles activités à fort potentiel et 12 % espèrent pouvoir effectuer des interventions complémentaires chez leurs clients actuels.