L’Observatoire du Moral Immobilier, piloté par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com a souhaité faire le point sur le moral des futurs acquéreurs dans le neuf en cette période de transition. S’ils sont 69% à estimer que c’est le bon moment pour acheter, près d’un futur acquéreur sur deux (47%) a le sentiment que son projet n’aboutira pas dans les 6 prochains mois.

« Les futurs acquéreurs affichent un certain scepticisme quant à l’efficacité du dispositif gouvernemental pour relancer le marché immobilier. En effet, 58% des futurs acquéreurs ayant un projet d’acquisition dans le neuf pensent que le plan Valls ne pourra pas relancer le marché du logement. Ils finissent par retarder leur projet d’achat car ils ne savent pas sur quel pied danser en ce qui concerne les incitations financières annoncées par le gouvernement mais pas encore effectives. Un réel manque de visibilité existe. » explique Cyril Janin, Directeur Général du portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com et porte-parole de l’Observatoire du Moral Immobilier.

Réalisée sur un échantillon de 1281 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à 1 an la 14ème vague de l’Observatoire du Moral Immobilier révèle un certain défaitisme chez les futurs acquéreurs orientant leur projet sur l’acquisition d’un bien neuf. Sur les ménages interrogés, 13% orientent leur recherche sur un bien neuf, 57% sur un bien ancien et 30% hésitent entre le neuf et l’ancien (soit une part stable du nombre d’acquéreurs du neuf par rapport à avril 2014).

Pour les foyers ayant l’intention d’acheter dans le neuf, s’ils sont 69% à estimer que c’est le bon moment pour acheter, près d’un futur acquéreur sur deux (47%) a le sentiment que son projet n’aboutira pas dans les 6 prochains mois (alors qu’ils sont 35% chez les acheteurs attirés par le parc ancien). Plusieurs éléments permettent de comprendre ces chiffres.

immobilier

En effet, l’enquête révèle que ceux qui orientent leur projet d’acquisition sur un bien immobilier neuf sont pour la majorité des primo accédants (61%), pour qui l’acte d’achat peut être source de stress. Sur ce point, 1 acheteur du neuf sur 3 avoue avoir l’impression de vivre sa recherche immobilière avec stress et se sent dépassé (alors que moins d’1 acquéreur dans l’ancien sur 4 partage cette impression, soit 23%). Côté financement, ils sont 63% à exprimer des inquiétudes quant à l’obtention d’un prêt immobilier (alors qu’ils ne sont que 38% lorsqu’ils s’orientent exclusivement sur le parc ancien).

Aussi, interrogés sur les facteurs qui ont déclenché leur décision d’achat, 15% ont évoqué le bénéfice de certaines mesures gouvernementales (contre 1% pour ceux ayant l’intention d’acheter dans l’ancien). Un chiffre qui peut surprendre sachant qu’ils sont 58% à penser que le plan de relance proposé ne pourra pas relancer le marché. « Le manque d’informations claires sur les aides proposées pour soutenir les ménages dans leur acquisition dans le neuf peut s’avérer bloquant même si l’envie d’acheter est là. » souligne Cyril Janin, Directeur Général du portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com et porte-parole de l’Observatoire du Moral Immobilier.

En ce qui concerne la valeur des biens, leur pronostique quant à l’évolution des prix à venir est moins tranché que pour les acquéreurs dans l’ancien. En effet, les futurs acquéreurs du neuf anticipent majoritairement la stabilité des prix (48%) ou leur baisse (37%) même si 15% d’entre eux pensent que les prix devraient augmenter dans les 6 prochains mois. Alors que les ménages orientés sur le parc ancien estiment improbable la hausse des prix à plus de 95,5%.

Le profil de l’acquéreur de l’immobilier neuf correspond à de jeunes primo accédants aux revenus relativement modestes. « Ce premier achat immobilier est un projet d’une vie et ils peinent, encore plus que ceux intéressés par le parc ancien, à trouver un bien qui leur convienne. Pour cause, la demande dans le neuf est très concentrée. Près d’1 acquéreur dans le neuf sur 2 cherche un bien entre 100 000 € et 200 000 €, soit 51% » souligne Cyril Janin, Directeur Général du portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com et porte-parole de l’Observatoire du Moral Immobilier. De plus, l’acquéreur dans le neuf s’oriente fortement sur l’achat d’une maison (81%) alors qu’ils ne sont que 54% à faire ce choix en ce qui concerne le parc ancien.