ascenseurLa Fédération des Ascenseurs a publié les résultats de son enquête « Les Français et l’ascenseur » réalisée avec IPSOS. Un sondage qui met en évidence le rôle de l’ascenseur en tant que véritable service du quotidien pour les passagers. Sûr, rapide et accessible, il contribue à la mobilité des passagers particulièrement dans les grandes agglomérations urbaines. Et pour continuer à répondre aux enjeux de vieillissement de la population, de densification urbaine et de reconfiguration de nos espaces de vie, les Français attendent des ascenseurs toujours plus nombreux, plus accessibles et plus économes en énergie.

Confortable, accessible et rapide

Pour 82% des Français, l’ascenseur est synonyme de confort. Près de 3 Français sur 4 (74%) l’associent également à l’accessibilité et la rapidité. Des chiffres qui confirment la capacité de la profession à proposer un service toujours plus performant au service du passager. Cela révèle également le rôle clef que joue l’ascenseur dans nos sociétés modernes, en contribuant directement à la mobilité de tous et au mieux vivre ensemble. Un enjeu de mobilité toujours plus important au regard de la concentration de nos espaces urbains et de la croissance verticale des villes. A noter, 25% des Français associent l’ascenseur à la valorisation immobilière du logement.

Sûr et disponible

Parmi les Français utilisant régulièrement un ascenseur (plusieurs fois par semaine), 78% sont globalement satisfaits de la qualité de son entretien par le technicien. 64% jugent très performant ou performant son niveau de disponibilité et de sécurité. Des chiffres qui témoignent directement de la qualité du travail quotidien réalisé par les techniciens de la profession ainsi que des investissements entrepris par les propriétaires en matière de rénovation et de modernisation. En effet, sur les 70 000 trajets par an que réalise en moyenne chacun des 530 000 ascenseurs de France, le taux de disponibilité des appareils est supérieur à 99 %. En moyenne, une panne survient moins de 3 fois par an et par ascenseur. (Chiffres Fédération des Ascenseurs).

La rénovation d’un ascenseur donne lieu à satisfaction pour près de 9 Français sur 10

Parmi les utilisateurs d’ascenseurs qui ont été rénovés au cours des 5 dernières années, 88% sont satisfaits des résultats. Ce très haut niveau de satisfaction démontre l’expertise et le savoir-faire de la profession et la performance des solutions techniques apportées dans la rénovation du parc existant ces dernières années, en complément de la loi de mise en sécurité des ascenseurs. La modernisation progressive des appareils reste une nécessité : en effet, 50 % des appareils du parc français ont plus de 25 ans. Aujourd’hui, il reste encore 1/3 du parc à rénover. Deux axes de travail prioritaires pour les Français et sur lesquels la profession se mobilise : le niveau d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ainsi que le design et l’esthétique.

Encore plus accessibles, plus nombreux, plus économes en énergie…

L’ascenseur de demain devra être plus accessible à tous pour 52% des Français, plus économe en énergie pour 39%, plus sûr pour 38%. Et devront être plus nombreux dans les immeubles pour 21% des répondants.

Si l’ascenseur facilite la vie quand il est présent, il reste absent de trop nombreux lieux publics pour mettre l’accessibilité à la portée de tous : pour 43% des répondants, les lieux accueillant du public (musées, centres commerciaux, parkings, administrations, etc.) sont insuffisamment équipés en ascenseurs, en escaliers mécaniques et en trottoirs roulants. Les raisons ? Pas assez nombreux pour 59% d’entre eux et mal répartis pour 24%.

Conscients du vieillissement de la population, 83% des Français jugent importante l’installation d’un ascenseur dans les immeubles de moins de 4 étages. En 2030, 30% de la population française aura plus de 60 ans. Le maintien à domicile des personnes âgées est un enjeu crucial auquel les constructions de demain doivent pouvoir répondre. (Actuellement, l’installation d’un ascenseur n’est obligatoire qu’à partir de 4 étages dans un immeuble au delà du rez-de-chaussée). Un chiffre à mettre en parallèle avec le paradoxe actuel en France en matière de construction. Si, en 2001, un immeuble de logement nouveau sur 2 était desservi par un ascenseur ; seulement un sur trois l’était en 2012 (Source Fédération).

Lieu de tous les possibles ?

Innovation marquante du 19ème siècle, il est devenu aujourd’hui un véritable lieu de vie, d’échanges. Au point d’être désormais le fruit de fantasmes et le cadre privilégié pour des scènes improbables notamment dans l’imaginaire emprunté au cinéma. Preuve en est, pour une majorité de Français, l’ascenseur a déjà été le lieu de situations plus ou moins incongrues : 60% des Français y ont engagé une conversation avec un inconnu, un Français sur trois (33%) a déjà été gêné de se retrouver seul avec quelqu’un et 27% sont déjà tombés sur quelqu’un qu’ils détestaient. Enfin, 12% des Français déclarent avoir déjà flirté dans un ascenseur !

« L’ascenseur facilite la vie quotidienne des Français ! Confortable, accessible, sécurisé, il permet aux populations de se déplacer plus facilement et plus rapidement que cela soit au travail, dans les commerces, les lieux publics ou à domicile. Ami de l’être urbain, avec 100 millions de trajets par jour en France, il est le premier moyen de déplacement. Entre vieillissement de la population, densification urbaine et reconfiguration de nos espaces de vie, notre responsabilité et notre engagement, en tant que professionnels, est d’anticiper les besoins de mobilité accrus des usagers en renforçant le nombre d’ascenseurs, en les rendant plus accessibles et plus économes en énergie ». conclut Pierre Hardouin, Président de la Fédération des Ascenseurs.

* Sondage IPSOS réalisé en avril 2015 pour la Fédération des Ascenseurs sur un échantillon de 1001 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.