Partie 6 sur 6 du dossier : Prix national de la construction bois

1er_prix_gueule_de_bois_ES8405_vuedelatoiture_2
« Cette surélévation est « la fille » de notre première surélévation héliotrope : des particuliers l’ayant vue publiée nous ont contacté. Ils étaient propriétaires d’une maison sur 2 niveaux, de 110 m² habitables, située dans le 13ème arrondissement de Paris, avenue Stephen Pichon. Leur projet était de surélever d’un niveau ou plus (selon possibilités…) pour y créer l’espace de vie principal, et si possible une terrasse. Nous avions donc une certaine liberté et la possibilité de travailler de façon vraiment qualitative car il ne s’agissait pas de créer le maximum de surface; de plus le budget travaux semblait raisonnable. »La surélévation se développe donc comme une grande toiture habitée, un volume complexe, dont la forme est la résultante des « pressions » liées aux différents paramètres/contraintes : règlements urbains/rapport à l’existant/design global/volume intérieur.

Descriptif technique :

Très rapidement nous nous sommes aperçus que la maison existante était de piètre facture (murs composites plâtres/bois/moellons, fondations discontinues, etc.) il a donc été décidé, avec l’ingénieur et le géotechnicien, de renforcer les fondations et la structure de la maison existante: une ossature métallique ponctuelle reprend les charges de la surélévation, les fondations sont également consolidées. La nécessité de ne pas trop peser sur la maison existante pour limiter les reprises structurelles, la volonté d’avoir une réelle souplesse en terme de conception volumétrique ainsi que le choix de limiter l’impact environnemental du bâtiment, nous ont fait opter pour le bois. Le plancher bas est en bois massif, les murs en ossature bois. La toiture est constituée de caissons bois isolés sur lesquels est directement posée l’étanchéité. L’enveloppe extérieure est réalisée en lames de bardage
Approche environnementale :Le projet n’est pas labellisé, il n’y avait pas d’objectif chiffré fixé par la maitrise d’ouvrage, mais la volonté d’habiter une maison saine et économe. Nous avons travaillé sur l’enveloppe de la surélévation pour la rendre très isolante. L’ossature bois est performante grâce au panneau agepan placé à l’extérieur et au complément de laine placé derrière le doublage intérieur. Les menuiseries extérieures sont en aluminium à rupture de pont thermique avec des doubles vitrages isolants. Le bardage bois qui recouvre la totalité du volume, sert de bouclier thermique en été et évite la surchauffe de la surface de la toiture.A l’intérieur, le bois est omniprésent (3 plis d’épicéa) : escalier, garde-corps, plafonds. Le plancher est en bois massif avec un parquet collé. Les matériaux dégageant des COV sont bannis.

La maison dans sa partie neuve, est équipée d’un poêle à bois.

  • Maître d’ouvrage : Maître d’ouvrage privé
  • Maître d’oeuvre : Nicolas Gaudard (Mir architectes) + Nicolas Hugoo-91 rue Julien Lacroix-75020-Paris-0175001802-c
  • Nicolas Hugoo-142 rue du Faubourg Saint-Denis-75010 -Paris-(0)1 84 17 7539 -contact@nicolashugoo.fr
  • Entreprise : Charpente du gâtinais-16 rue P. Nobel-45701-Villemandeur Cedex-0238854670-c SMF-25 rue des ruelles-45490-Gondreville-0238878829-d
  • Bureau d’études structure :Projets conseils-133 bis rue de Paris-95680-Montlignon-0134276884-p
Dossier