plafonds BXD

Hunter Douglas innove en lançant en France une nouvelle gamme de lames aluminium pour plafonds. Elles préservent la bonne acoustique de la pièce sans provoquer de déperdition thermique dans les bâtiments à activation du noyau de béton. Jusqu’à présent les lames « standards » avaient pour effet de réduire fortement la fonction thermique du béton (diffusion de la chaleur et du froid). Cependant s’en passer n’était pas une solution, car les grandes dalles de béton n’absorbent pas les nuisances sonores. Les nouvelles lames BXD développées par Hunter Douglas apportent une solution à cet inconvénient. Elles sont plus épaisses ce qui permet d’élargir l’espacement entre elles et ainsi de laisser la chaleur circuler tout en garantissant une bonne absorption acoustique.  

Grâce aux tailles variées des lames, les architectes peuvent les combiner à l’infini pour créer la sculpture architecturale de leur choix et obtenir ainsi une plus- value esthétique pour des αW jusqu’à 0,85 avec des effets 3D remarquables. Outre leurs atouts acoustiques, thermiques et esthétiques, les lames aluminium de plafonds possèdent également des qualités écologiques, puisqu’elles sont produites avec 90% de matières recyclées.  

Déjà en 2010, Hunter Douglas avait développé une gamme de lames de plafond d’une épaisseur de 40 mm, d’une largeur de 30 mm et espacées de 20 mm pour réduire la déperdition thermique des bâtiments à activation du noyau de béton. Avec les nouvelles lames BXD, le fabriquant a réussi une nouvelle fois à la minimiser et en plus à optimiser l’absorption acoustique. Avec une épaisseur de 60 mm et une largeur de 30 mm, celles-ci parviennent à une absorption sonore de αW = 0,50. Existant aussi de largeurs de 80 et 130 mm, on peut alors augmenter l’absorption sonore à αW = 0,85 en les associant à un espacement de 20 mm.

Plus-value architecturale 

Les nouvelles lames BXD s’inscrivent dans la tendance actuelle, celle de concevoir des plafonds de différentes hauteurs. Grâce au système modulaire imaginé par Hunter Douglas, les lames de différentes largeurs et épaisseurs peuvent être combinés en fonction de l’effet architectural recherché et les conditions thermiques et acoustiques exigées. En effet, à cette nouvelle gamme peuvent se combiner les précédentes créées par Hunter Douglas afin d’obtenir un effet 3D saisissant : les lames B d’une épaisseur de 16 mm et d’une largeur 30, 80, 130 et 180 mm et les lames BD d’une épaisseur de 40 mm et d’une largeur de 30 mm.

A ce propos Pieter Van Rees, manager marketing à Hunter Douglas déclare : « J’aime comparer les lames avec des blocs de lego. En fait, nous avons développé une série de blocs qui peuvent se combiner avec une grande créativité de différentes manières. L’éventail des possibilités est impressionnant ! » Fini donc les panneaux suspendus verticalement au plafond, posés pour assurer une meilleure acoustique de la pièce. Les lames posées horizontalement au plafond sont moins proéminentes, l’impression d’espace est plus grande et le plafond semble plus haut. Enfin, la faible distance entre les lames BXD aluminium donne l’impression que le plafond est entièrement fermé.