Affiche Défis du Bois 2014 web

Des enseignants en architecture de l’École d’Architecture de Nancy et en ingénierie bois de l’ENSTIB d’Epinal ont décidé, en 2005, de faire vivre l’expérience du travail collectif à des jeunes ingénieurs et architectes, fraîchement diplômés. La meilleure des formations n’enseignant pas nécessairement le «faire ensemble», l’idée a germé d’un challenge étonnant, regroupant de jeunes individus aux compétences diverses, n’ayant jamais expérimenté un travail collectif ambitieux. L’objectif de cette épreuve initiatique devait être de permettre une expérience de partage et de créativité, répondant à des contraintes de temps, de matériel et d’inventivité. Ainsi sont nés «les Défis du Bois».

Après les rives de la Moselle en 2013, c’est à nouveau dans le parc du Cours, un parc à l’anglaise de 28 ha, mais cette fois-ci le long d’une allée de tilleuls, que les Défis du Bois installent les 10 sites de cette 10e édition. 50 concurrents seront au cœur d’un havre de paix, planté d’essences exceptionnelles, dont des cèdres, tilleuls, douglas, araucaria, hêtres pourpres et châtaigniers. En choisissant ce site exceptionnel et esthétique, les organisateurs font le pari d’une édition grand public, attirant des visiteurs de plus en plus nombreux, professionnels du bois, architectes, mais aussi scolaires, familles, étudiants et amis.

A leur arrivée, les 50 Défiboiseurs sont répartis par tirage au sort en 10 équipes. Nationalités, écoles et formations, ingénieurs et architectes sont mélangés. Ils ne se connaissent pas, mais ont eu connaissance de quelques indices sur le sujet au cours des semaines précédent le challenge. Une équipe pédagogique internationale et pluridisciplinaire spécialisée dans le bois leur remet un sujet, chaque année différent, chaque année technique, culturel et poétique.
Tous reçoivent les mêmes outils et la même quantité volontairement limitée de matériaux. Durant une première journée, ils réfléchissent, dessinent et apprennent à se connaître et à s’entendre. Ces premières heures donnent naissance à une maquette expérimentale. Les jours suivants sont consacrés à la réalisation du projet. Petit à petit, les créations prennent vie, tantôt fantaisistes, artistiques, tantôt équilibrées, cohérentes, toujours créatives et d’un haut niveau de technicité. À la fin de la semaine, les 10 équipes sont physiquement épuisées mais moralement fières et heureuses d’avoir accompli leur défi. 

www.defisbois.fr