Les professionnels de l’immobilier plutôt optimistes pour l’avenir du marché du logement

baromètre Crédit Foncier

Réalisé trois fois par an avec l’institut de sondage CSA, ce baromètre du Crédit Foncier est dédié au moral des professionnels de l’immobilier. Il mesure leur perception du marché du logement au cours des quatre derniers mois (pour cette édition, de janvier à avril 2015) et leurs prévisions pour les douze prochains mois (de mai 2015 à avril 2016).

Le marché immobilier a été moins difficile sur les quatre premiers mois de 2015 qu’en fin d’année 2014

Moins de quatre professionnels de l’immobilier sur dix (37 % contre 61 % fin 2014 lors de la précédente enquête) considèrent que le marché s’est détérioré de janvier à avril 2015. 36 % des professionnels estiment que le marché est resté stable (29 % fin 2014) et 26 % qu’il s’est amélioré (9 % fin 2014).

Dans ce contexte moins dégradé, 68 % des professionnels de l’immobilier déclarent avoir globalement atteint leur objectif commercial (25 % presque atteint, 30 % atteint et 13 % dépassé) contre 58 % fin 2014, soit une hausse de 10 points.

Pour les douze prochains mois, les professionnels de l’immobilier anticipent toujours une baisse des prix dans l’ancien et une stabilité dans le neuf

– Immobilier ancien : comme c’était le cas lors de la 1ère enquête, les professionnels estiment (56 %) que les prix devraient poursuivre leur baisse dans des proportions significatives (la moitié d’entre eux pense que la baisse sera de l’ordre de 2 à 5 %, 37 % qu’elle excèdera 5 %). Ils estiment que les transactions devraient rester à des niveaux identiques (pour 52 %) ou baisser (23 %).

– Immobilier neuf : à l’identique de la 1ère enquête également, une majorité des sondés (58 %) considère que les prix vont rester stables, voire baisser (26 %) ; le nombre de transactions devrait également rester étale (43 %) ou augmenter (28 %).

Un marché perçu en amélioration pour les prochains mois, une tendance qui reste toutefois à confirmer

Dans ce contexte, près de six professionnels sur dix se déclarent optimistes (59 %) pour l’avenir du marché du logement.

Ce résultat est très différent de celui enregistré à la fin de l’année 2014, où les professionnels de l’immobilier étaient pour deux tiers pessimistes (64 %). Toutefois, l’amélioration est due aux « plutôt optimistes » dont la part passe de 33 % à 56 % alors que celle des « très optimistes » n’est seulement que de 3 %.

Cet optimisme est davantage perceptible chez les professionnels de l’Ouest de la France : 65 % d’optimistes dans le Sud- Ouest et 62 % dans le Nord-Ouest contre 59 % en moyenne à l’échelle nationale.

Le sentiment d’optimisme est essentiellement nourri par la baisse historique des taux d’intérêt, facteur cité par 87 % des professionnels. En revanche, le contexte économique de la France et l’évolution du pouvoir d’achat des ménages sont les principales raisons de pessimisme pour ceux qui expriment ce sentiment.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *