L’audit énergétique n’est pas obligatoire dans l’habitat individuel, contrairement à l’habitat collectif où la réglementation impose un audit énergétique dans les immeubles en copropriété de plus de 50 lots équipés d’un système collectif de chauffage ou de refroidissement. C’est donc généralement à la faveur d’un projet de rénovation ou d’agrandissement que la question de l’analyse des performances thermiques d’une maison individuelle peut être posée.

Le premier interlocuteur se trouve souvent être l’entreprise sollicitée pour mener les travaux. L’audit énergétique constitue l’outil qui va permettre de sécuriser le particulier dans ses choix, de privilégier les travaux les plus pertinents et de les planifier selon le meilleur enchaînement. Il est primordial pour instaurer la confiance que l’entreprise qui propose cette prestation d’audit soit elle-même qualifiée par un organisme tiers, intervenant à l’échelon national.

La qualification 8731 proposée par QUALIBAT définit l’audit comme « une étude comportant entre autres des propositions de travaux dont l’une au moins permettrait à une maison individuelle d’atteindre un très haut niveau de performance énergétique ».

L’entreprise qualifiée doit être en mesure de proposer : des scénarios de rénovation de l’enveloppe du bâtiment (système passif) ; des solutions d’équipement adaptées (système actif) ; une rénovation par étapes.