BATIMAT

Du 4 au 8 novembre 2013, les 3 salons phares du bâtiment, BATIMAT, INTERCLIMA+ELEC et IDEO BAIN regroupés à Paris Nord Villepinte pour constituer le 1er rendez-vous mondial du bâtiment et de l’architecture, vont réunir toute la profession. Au cœur de ce rendez- vous : débats, actualités et échanges sur les sujets clés du secteur, à travers plus de 8 plateaux de conférences programmées à cette occasion.

Sur fond de contraintes économiques de plus en plus fortes, les enjeux de la construction durable ont toute l’attention de la profession.
En effet, par son important gisement d’économies d’énergie, le secteur du bâtiment (responsable de 43% de la facture énergétique) est devenu un chantier prioritaire et stratégique de la réduction de la consommation d’énergie. Entrepreneurs, architectes, bureaux d’études, maîtres d’ouvrage, fabricants, distributeurs… tous les corps de métiers sont confrontés à une réglementation de plus en plus exigeante, évoluant rapidement, mais créatrice d’innovations, de nouveaux outils et de nouvelles pratiques.

Les professionnels vont ainsi bénéficier de plateaux de conférences exceptionnels pour mieux comprendre, porter les débats, apporter des réponses aux questions du secteur, à travers des retours d’expériences, des synthèses pédagogiques, des ateliers exposants, ou des tables rondes….

Voici quelques exemples concrets, extraits du programme global, illustrant les thématiques incontournables qui seront abordées sur les différents plateaux de conférences des 3 salons :

1/l’énergie, définitivement au cœur des enjeux de la profession,

2/la construction du bâtiment, avec toutes les questions traitant de l’enveloppe du bâtiment (actualités BBC, ITE…) et ses conséquences, ainsi que son confort d’usage avec la qualité de l’air,

3/les nouveaux outils de conception du bâtiment, outils d’avenir comme la maquette numérique, nouveaux métiers liés à la conception,

4/l’architecture, pour évoquer des projets d’actualités, en France et ailleurs, en matière de renouvellement urbain ou de réhabilitation de sites….

5/L’accessibilité, et le confort d’usage des bâtiments, qui deviennent des enjeux prioritaires puisqu’en 2015 tous les bâtiments qui accueilleront du public devront prendre en compte les normes d’accessibilité.

1/ L’ENERGIE AU CŒUR DE TOUS LES ENJEUX

Aujourd’hui, il est impossible de passer à côté des enjeux liés à l’énergie dans les bâtiments. Un bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Concevoir un tel bâtiment se fait en deux temps. Il convient tout d’abord de réduire les besoins de chaleur, de froid et d’électricité. Puis il s’agit de subvenir aux besoins restants par des énergies renouvelables locales et en utilisant les équipements adaptés. Le bâtiment intelligent est la technologie de Smart grids appliquée au réseau privé. Il s’agit de mettre de l’intelligence sur le réseau électrique des bâtiments (maison, immeubles d’habitations ou de bureaux) pour faciliter et améliorer la gestion de l’énergie et des appareils électriques sur le réseau.

Selon l’ADEME (juin 2012), le retour d’expérience disponible pour une centaine de réalisations à énergie positive en France (65 % dans le tertiaire ; 29 % en maisons individuelles et 6 % en logements collectifs construits à 55% dans la moitié nord de la France), montre que la consommation de ces bâtiments est d’environ 50 kWh/m2/an (niveau équivalent à celui des bâtiments BBC (basse consommation classique)). Mais ces performances peuvent encore progresser et l’objectif 2020 de 3X20 (réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre, porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique européenne, et réaliser 20% d’économies d’énergie) est possible selon l’ADEME, notamment par la généralisation des Leds et d’un éclairage asservi à la détection de présence et des besoins.

2/LA CONSTRUCTION DU BATIMENT, OU TOUT SUR L’ENVELOPPE DU BATIMENT

En France, le Plan Bâtiment Durable, issu du Grenelle de l’Environnement, a fait fortement évoluer le cadre réglementaire, exigeant des professionnels un résultat mesurable en termes de performance énergétique. Depuis le 1er janvier 2013, la RT 2012 impose que les bâtiments neufs soient désormais basse consommation (inférieure à 50 kWh/m2/an).

Simultanément, un vaste plan national de rénovation thermique du bâtiment a été lancé, avec l’objectif de rénover 500 000 logements par an dès 2016, passant aussi bien par la mise aux normes énergétiques des bâtiments les plus énergivores (qu’ils soient publics ou privés), que par la construction de bâtiments peu consommateurs d’énergie.

Réduire les consommations énergétiques des bâtiments conduit à développer l’utilisation des énergies renouvelables, innover sur l’ensemble du cycle du bâtiment, de la conception à la construction, jusqu’à la déconstruction.

La montée en puissance des performances énergétiques des bâtiments conduit également à renforcer l’intérêt apporté au confort et au bien-être des occupants de ces nouvelles constructions.

La transition énergétique est le thème majeur d’un cycle dense de conférences, tables rondes et retours d’expériences, proposé par BATIMAT et l’Agence Qualité Construction (AQC). Les conférences de l’AQC seront animées par Gaëlle Darchen, rédactrice en chef de la revue Qualité Construction.

3/LA CONCEPTION DES BATIMENTS, OUTILS D’AVENIR ET NOUVEAUX METIERS….

-La maquette numérique, outil en phase de démocratisation, en particulier chez les jeunes maîtres d’œuvre, sera à l’honneur avec une table ronde qui lui sera consacrée chaque jour :

-La maquette numérique pour les projets neufs (Fondation Louis Vuitton) et en rénovation (Siège Google Paris)

-Maquette numérique et lots techniques

-La maquette numérique vers la phase construction

-La maquette numérique, l’outil indispensable pour répondre aux nouvelles exigences réglementaires, avec l’architecte Olivier CELNIK.

-Si la performance des bâtiments passait par une meilleure gestion de l’information : l’apport de la maquette numérique, avec l’Association HQE.

Le nouveau métier de BIM Manager, créé avec l’émergence du BIM (Modèle de Données Numériques du bâtiment), est la parfaite synthèse de compétences informatiques, organisationnelles, de gestion de projet, architecturales, et de connaissance des logiciels mis en œuvre sur un projet.

4/L’ARCHITECTURE, A TRAVERS DES PROJETS DE RENOUVELLEMENT URBAIN, DE RENOVATION DE SITES

Quelle ville pour demain ? Quelle architecture durable ?
Le plateau de conférences Architectures and Cities apportera des réponses à ces grandes questions, en accueillant une trentaine d’architectes renommés, qui présenteront leurs projets exemplaires ou spectaculaires, ou encore débattront de questions d’actualités :

Musée V&A à Dundee (Ecosse) et Musée Albert Kahn à Boulogne Billancourt « La place du local » – Conférence de Kengo Kuma

« Projets récents » par Eduardo Souto de Moura, Prix Pritzker 2011

Londres est cette année la ville invitée d’honneur de BATIMAT. Une série de conférences spécifiques lui sont dédiées :

Le site olympique de Londres 2012, du projet à la réhabilitation, – Défis & Solutions : la réhabilitation du site se veut « une référence » en matière de régénération sociale et économique pour les jeux futurs. Un an plus tard, où en sommes-nous ? Les promesses ont-elles été tenues ? Table ronde avec Ken LIVINGSTON (ex-Maire de Londres), Malcolm SMITH (ARUP), Bob ALLIES (ALLIES & MORRISON), Kathryn FIRTH (LONDON LEGACY DEVELOPMENT CORPORATION), Clive DUTTON (LONDON BOROUGH OF NEWHAM). Un discours d’ouverture sera tenu par l’ambassadeur de Grande Bretagne en France, Sir Peter RICKETTS.

La tour « Leadenhall », conférence de Graham STIRK.

La tour « The Scalpel », conférence par Paul Katz.