Roto a mandaté TNS Sofres pour mener une étude concernant la place de l’internet dans le choix et l’achat de fenêtres.

Question 1 : dans le cadre d’une construction neuve ou d’une rénovation, quelles sont ou seraient vos principales sources d’information en matière de fenêtres ? L'internet constitue déjà la deuxième source d'information pour les Français.

Question 1 : dans le cadre d’une construction neuve ou d’une rénovation, quelles sont ou seraient vos principales sources d’information en matière de fenêtres ?
L’internet constitue déjà la deuxième source d’information pour les Français.

L’internet apparaît comme un outil de recherche utilisé par près de 4 personnes sur 10 (jusqu’à 53 % des moins de 35 ans et 61 % des 35-49 ans). Les artisans et poseurs demeurent la principale source d’information en matière de fenêtres pour deux tiers des Français sondés (64 % et jusqu’à 73 % des 50 ans et plus) ; d’ailleurs, ces professionnels constituent, pour 24 % des personnes interrogées, la source exclusive d’information. Soulignons également une parité des canaux plus « classiques », tels que les distributeurs /réseaux spécialisés (37 %) et Grandes Surfaces de Bricolage (35 %).

En effet, les Français semblent encore très attachés aux conseils fournis par les professionnels qu’ils peuvent rencontrer «physiquement». Néanmoins, l’internet est perçu comme une source riche en informations, simple et efficace à utiliser.

Question 2 : quels types d’informations ou de services recherchez-vous ou rechercheriez-vous sur internet concernant les fenêtres ? De réelles opportunités pour les solutions spéciales (donc les plus values) : 63 % des Français cherchent via internet des informations sur les matériaux, systèmes et solutions.

Question 2 : quels types d’informations ou de services recherchez-vous ou rechercheriez-vous sur internet concernant les fenêtres ?
De réelles opportunités pour les solutions spéciales (donc les plus values) : 63 % des Français cherchent via internet des informations sur les matériaux, systèmes et solutions.

Concrètement, les utilisateurs de l’internet recherchant des informations sur les fenêtres, sont plutôt des jeunes hommes actifs (58 % hommes), vivant dans de grandes agglomérations (plus de 100.000 habitants). A contrario, ceux qui s’informent directement auprès des artisans, canal plus traditionnel, affichent un profil plus âgé (50 ans et plus), inactif, et vivant dans des villes de petite ou moyenne taille (rural jusqu’à 20.000 habitants).

Les premières informations recherchées concernent les prix pratiqués pour 68 % des Français (jusqu’à 75 % des moins de 35 ans), mais aussi, à large majorité (63 %) les matériaux, systèmes et solutions existants, au même niveau que les normes et réglementations existantes (63 %).

Essentiellement employé pour comparer les prix pratiqués ou bien rechercher des informations d’ordre plus général concernant les fenêtres, l’internet n’a pas encore, pour le moment, vocation à être utilisé pour acheter directement en ligne ce type de produits, même si la possibilité de réaliser un devis en ligne intéresse déjà 49 % des Français questionnés et que 18 % d’entre eux (jusqu’à 27 % des moins de 35 ans) évaluent possible l’acte d’achat en ligne.

Question 3 : parmi ces affirmations, quelle(s) est ou sont celle(s) qui vous semblent la ou les plus appropriée(s) concernant le rôle d’internet dans le choix et l’achat de fenêtres ? Les professionnels ne peuvent être remplacés par l’internet mais il offre de belles perspectives pour convaincre la nouvelle génération.

Question 3 : parmi ces affirmations, quelle(s) est ou sont celle(s) qui vous semblent la ou les plus appropriée(s) concernant le rôle d’internet dans le choix et l’achat de fenêtres ?
Les professionnels ne peuvent être remplacés par l’internet mais il offre de belles perspectives pour convaincre la nouvelle génération.

Notons enfin que les témoignages et avis d’experts, très utilisés sur la toile, sont également recherchés (55 % et jusqu’à 69 % des moins de 35 ans), à égalité avec les aides financières et fiscales disponibles.

Fort de ce constat, Christian Bako, Directeur Général Frank Ferrures France estime « que l’internet offre de grandes opportunités et l’avenir des industriels de la menuiserie passera par ce média, même si, actuellement, le contact physique avec les artisans et poseurs demeure encore majoritaire. » Il invite donc d’ores et déjà la profession à intégrer cette donne et à s’organiser pour bien informer et vendre demain, avec un accompagnement du commerce par les services, comme par exemple, guider les consommateurs vers ses revendeurs car 50 % des Français cherchent déjà aujourd’hui des revendeurs à proximité.

Le fabricant de fenêtres qui donne les meilleures informations sur le site Internet et qui est bien « identifiable» dans les moteurs de recherche (Google, etc) peut aisément orienter les clients finaux. En corrélation avec les résultats de l’étude Roto 2012 qui prouvait que les Français sont prêts à investir plus lorsqu’ils connaissent les solutions techniques disponibles, Christian Bako incite les professionnels à préparer l’avenir.