Tableau éolienne

Avec une puissance installée de 8 163 MW au 31 décembre 2013, le parc éolien français franchit le cap des 8 000 MW. Les nouvelles capacités raccordées depuis le début de l’année 2013 s’établissent à 535 MW. La baisse des capacités raccordées au cours de l’année 2013 devrait ainsi être de l’ordre de 30 % par rapport aux 815 MW raccordés en 2012. Bien que supérieur au rythme observé en début d’année, le niveau des raccordements au quatrième trimestre s’avère légèrement en deçà de celui constaté tant au trimestre précédent qu’il y a un an au dernier trimestre 2012. La production éolienne s’élève à 15,2 TWh sur l’ensemble de l’année 2013, soit une progression de 6 % par rapport à 2012.

La puissance du parc solaire photovoltaïque s’élève à 4 673 MW fin décembre 2013. Des installations d’une puissance totale de 613 MW ont été raccordées depuis le début de l’année 2013, soit une baisse de 45 % par rapport à 2012. Le niveau des raccordements observés sur le dernier trimestre 2013  s’inscrit cependant en forte hausse par rapport à celui observé au quatrième trimestre 2012 (95 MW), qui avait été le début d’un fort ralentissement. Près des trois quarts de la puissance installée en 2013 provient d’installations dont la puissance est supérieure à 36 kW. La production d’origine photovoltaïque s’établit à 4,3 TWh sur l’ensemble de l’année 2013, soit une progression de 16 % par rapport à 2012.

Éolien : le parc franchit le cap des 8 GW 

Les capacités éoliennes raccordées sur l’ensemble de l’année 2013 atteignent 535 MW. Le niveau des raccordements observé sur le dernier trimestre 2013 ne permet en effet pas de compenser le retard accumulé depuis le début de l’année 2013 par rapport à 2012. Les chiffres relatifs aux raccordements de l’année 2013 seront certes réévalués dans le tableau de bord suivant. Ils devraient néanmoins s’inscrire en baisse nette, de l’ordre de 30 %, par rapport aux capacités installées en 2012.

La capacité de l’ensemble des parcs éoliens français franchit cependant le seuil des 8 GW installés. La production éolienne s’élève à 15,2 TWh sur l’ensemble de l’année 2013, soit une hausse de 6 % par rapport à 2012, et un supplément de production de 0,9 TWh. Pour la première fois, la production a dépassé 5 TWh sur le dernier trimestre 2013. Ainsi la part de l’éolien dans la consommation électrique nationale progresse légèrement pour s’établir à 3,1 % sur l’ensemble de 2013, contre 3,0 % sur l’année 2012.

Un peu plus de 500 projets d’éolien terrestre sont en file d’attente en fin d’année 2013, pour une puissance annoncée de près de 5 862 MW. La puissance des projets terrestres avec une convention de raccordement signée apparaît en augmentation par rapport à fin septembre, ce qui laisse augurer une hausse des raccordements éoliens dans un avenir proche. Trois projets éoliens offshore intègrent la file d’attente. Au total, la filière offshore totalise 4 153 MW en file d’attente. Cependant, la plupart des projets ne commenceront à produire qu’à partir de la fin de la décennie.

carte éolienne

Solaire photovoltaïque : une baisse de l’ordre de 45 % des raccordements en 2013 

En matière de solaire photovoltaïque, une puissance de 613 MW a été raccordée depuis le début de l’année 2013, contre plus de 1 100 MW en 2012 et plus de 1 750 MW en 2011. Il s’agit ainsi d’une baisse de l’ordre de 45 % entre 2012 et 2013. La puissance raccordée sur le quatrième trimestre 2013 s’inscrit en revanche en hausse, par rapport au quatrième trimestre 2012, au cours duquel peu de nouvelles capacités avaient été installées.

En 2013, comme au cours des deux années précédentes, les nouvelles capacités raccordées de la filière photovoltaïque restent supérieures à celles de la filière éolienne, malgré des objectifs bien plus élevés fixés pour l’éolien à l’horizon 2020. Les installations d’une taille supérieure à 36 kW constituent près des trois quarts de la puissance installée dans l’année. Sur l’ensemble de 2013, la production d’origine photovoltaïque s’est élevée à 4,3 TWh, soit une augmentation de 16 % par rapport à 2012. Elle représente désormais 0,9 % de la consommation électrique nationale, contre 0,8 % en 2012.

carte photovoltaique