Photo : alphaspirit - Fotolia.com

Photo : alphaspirit – Fotolia.com

Catherine Jacquot, présidente du Conseil national de l’Ordre des Architectes a envoyé une lettre à Pierre Quatrefages, réalisateur de l’émission « La Maison France 5 » pour lui rappeler les règles de la profession, et demander un rectificatif. Lors de l’émission du 12 mars dernier, il avait été affirmé, concernant les autorisations d’urbanisme, « qu’au-delà de 170m², le tampon d’architecte est exigé ».

Voici un extrait de la mise au point de Catherine Jacquot :

« Dans le cadre de la rubrique « informer » qui portait ce jour là sur les démarches à suivre pour construire ou agrandir sa maison, il a été précisé s’agissant du dépôt de permis de construire ou de déclaration préalable, « qu’au-delà de 170m², le tampon d’architecte est exigé ». 

Or la mission de l’architecte consiste à concevoir un projet dans son intégralité, et à assister son client dans toutes les phases de la construction de celui-ci. En aucun cas, il ne peut se cantonner de tamponner un projet !

Ces propos d’une extrême maladresse, révèlent, je le crains, une méconnaissance réelle de la profession d’architecte. 

Relevant d’une profession réglementée, l’architecte apporte lorsqu’il intervient plusieurs garanties :
– Une garantie de compétence :
Le diplôme d’architecte est l’aboutissement d’études longues au cours desquelles le futur professionnel acquiert les connaissances indispensables à la maîtrise du projet architectural et à sa réalisation ; 
– Une garantie d’éthique :
Pour porter son titre et exercer sa profession l’architecte est obligatoirement inscrit au tableau de l’Ordre, ce qui l’engage à respecter le code de déontologie définissant ses obligations professionnelles, en particulier ses devoirs de conseil et d’assistance vis à vis de ses clients. Le non-respect de ces règles peut entraîner des sanctions disciplinaires ;
– Une garantie contractuelle :
La mission confiée à un architecte fait l’objet d’un contrat écrit indiquant clairement les obligations mutuelles de chacun ;
– Une garantie professionnelle :
L’architecte est, parmi les professionnels de la construction, celui à qui s’imposent les obligations d’assurance les plus étendues. »