vueaerienne
Après l’usine BF 36, mise en service en 2011, le groupe Poujoulat, à travers sa filiale dédiée Euro Énergies, inaugure dans le Haut-Forez un nouveau site de production combustible bois bûches de haute qualité : BF 42. Ces deux usines « nouvelle génération » au process exclusif ont été conçues par le Groupe pour garantir un produit bois énergie de qualité constante toute l’année.
Il n’y a pas si longtemps, le bois était perçu comme le combustible peu performant des plus modestes : peu coûteux, issu de circuits courts, de récupération ou d’autoconsommation. En une décennie, tout a changé… Les générations nouvelles veulent des produits prêts à consommer, sans avoir besoin de « faire » leur bois de chauffage le week-end ! Et là encore, c’est tant mieux, car le bois « naturel », non écorcé et mal séché, n’est pas le meilleur des combustibles, contrairement à l’idée encore trop répandue. Le bois se positionne désormais comme un vrai combustible, le plaisir de la flambée en plus. Restait à structurer la filière bois pour mettre au point et produire une offre bois énergie lisible pour les consommateurs. Acteur central du marché, équipant 50 % des 7 millions de foyers français, le groupe Poujoulat a décidé de s’investir pour lever les principaux freins existants. Son objectif : obtenir la qualité, le volume et la disponibilité qui faisaient défaut sur ce marché encore peu structuré.
Euro Énergies, la filiale spécialisée que le Groupe a créée à cette fin en 2007, s’est dotée d’une gamme complète de combustibles bois de qualité vendu sous les deux marques Woodstock® et Crépito®. Elle a organisé une distribution efficace et a lancé un produit entièrement nouveau, le bois bûches haute performance.
D’ores et déjà, le groupe Poujoulat lance la construction de sa troisième usine, BF 70, à Demangevelle dans la Haute-Saône. À horizon 2016, la capacité de transformation annuelle d’Euro Énergies dépassera les 400 000 stères.