Premier bâtiment d’Habitation Collectif Bepos de la région Poitou-Charentes

« Les Edens de Royan »

L’opération « LES EDENS DE ROYAN » est composée d’un Bâtiment collectif et de 11 maisons individuelles. Le bâtiment collectif préfigure des futures normes 2020.

L’enveloppe est conçue pour limiter au maximum les besoins de chauffage (déperditions des parois) en recourant à des épaisseurs d’isolant très importantes de 30 à 50 cm. Les fenêtres côté Nord sont en triple vitrage et les ouvertures sont dimensionnées pour profiter au maximum des apports solaires gratuits. Un soin particulier a été apporté pour favoriser le confort d’été par intégration de protection solaire passive, par l’augmentation de l’inertie grâce à la masse des refends en béton banché et du choix architectural de créer des logements traversants permettant la ventilation naturelle (free cooling).

La structure est composée de béton pour ses caractéristiques structurelles, acoustiques, et d’inertie, ainsi que d’ossature bois pour limiter les ponts thermiques, les surcharges de poids sur les fondations et pour l’optimisation des épaisseurs d’isolant.

Un travail sur l’énergie grise (énergie nécessaire pour la production d’un matériau, très élevée pour le béton armé, beaucoup plus faible pour le bois) a influencé le choix de réaliser la façade sud et le dernier niveau en attique tout en ossature bois.

Les ponts thermiques sont quasiment inexistants avec l’emploi, lorsque cela était nécessaire, d’isolation par l’intérieur et par l’extérieur. Les choix structurels ont permis également de limiter très fortement les ponts thermiques, coursives béton portant sur des consoles côté nord et balcons sur structure métallique coté sud.

Une attention particulière a été apportée sur la qualité de l’étanchéité à l’air de ces logements. Le résultat obtenu est de 0.6 au lieu de 1, soit 40 % en dessous de ce qui est demandé pour la RT 2012.

Un Bâtiment fonctionnant aux énergies renouvelables

Aussi faible que soit sa consommation, il faut produire un peu d’énergie pour le confort des occupants, chauffage et eau chaude sanitaire. La centrale de production d’eau chaude est composée d’un champ de capteurs solaires thermiques avec en appoint une chaudière bois à granulés. L’énergie solaire, gratuite, est stockée dans des ballons pour être redistribuée soit pour le chauffage (pour alimenter les radiateurs), soit pour la production d’eau chaude.

Une chaudière bois à granulés de faible puissance (56 kW) permet de générer de la chaleur en appoint pendant les périodes d’absence d’ensoleillement ou de très grand froid. Un silo de 9 t permet le stockage des granulés de bois (déchets des scieries) et limite l’approvisionnement à deux fois /an.

Les consommations électriques du bâtiment, mais également celles des occupants (éclairage, TV, cuisson etc …) sont compensées par la production d’électricité de la centrale photovoltaïque en toiture.

La prise en compte du confort acoustique

Compte tenu de la présence à proximité de la rocade de Royan, deux études acoustiques ont été réalisées sur la base des esquisses, pour orienter le choix de l’architecte. Les logements traversant dont les balcons donnant tous sur le côté opposé, sont protégés par le bâtiment faisant office de « mur anti bruit ».

L’occupant du logement au centre de la réflexion

Les logements sont tous largement ouverts sur le sud, donnant sans ressaut sur des grands balcons. Ces balcons sont agrémentés de pare-vues bois pour favoriser l’intimité des locataires.

L’architecte s’est attaché à intégrer une pièce de rangement par logement, ainsi que des placards dans chaque chambre.

Le cahier des charges des équipements intérieurs était exigeant pour une pérennité optimale des ces logements (Sol PVC avec sous couche acoustique, des volets roulants électriques, des gestionnaires de chauffage performants etc. …).

Les charges énergétiques sont extrêmement modestes et le resteront dans le temps (en effet, les coûts de l’énergie ne faisant qu’augmenter) et sont estimées à 120 euro environ par an et par logement.

C’est du pouvoir d’achat en plus pour les occupant. 

Il a été remis à chaque locataire un guide de l’habitant dans lequel est indiqué le « mode d’emploi » de ces logements :

Le locataire retrouve les informations pratiques :

  • Numéros utiles, emplacement des services publics
  • Horaires de passage du ramassage des ordures ménagères
  • Emplacement des compteurs d’eau, des boîtes aux lettres

Mais également :

  • Les bons gestes écologiques et économiques afin d’entretenir son logement
  • Comment améliorer son confort, ventilation naturelle, protection solaire active, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *