granule-de-boisla PME antiboise ZETA Pellet, spécialiste de la transformation des déchets végétaux, a inauguré sa première unité de fabrication de pellets 100% issus du recyclage. Ces combustibles solides, uniques en France, constituent une nouvelle énergie propre à haut pouvoir calorifique, permettant d’alimenter les chaudières biomasse.

Une énergie à portée de mains

« Récupérer une énergie à portée de mains »…Résumée en une phrase, la philosophie de ZETA Pellet constitue également sa raison d’être. Cette entreprise française de 5 salariés, fondée et dirigée par Etienne FRANK, vient de lancer sur le marché une innovation majeure dans le domaine des énergies renouvelables. Son « pellet » – combustible servant à alimenter les chaudières » – est au sens originel du terme une énergie propre. Issus du recyclage des déchets verts (branchages, feuilles, gazon…), les combustibles de ZETA Pellet sont obtenus à partir d’un broyeur fonctionnant sur un principe de frottement mécanique et sans ajouts d’autres substances. Le process est réalisé en une seule phase, sans passer par l’étape séchage qui est elle très énergivore.

Gisement de 7 millions de tonnes

« Chaque année, près de 7 millions de tonnes de déchets verts sont générés par les particuliers et les collectivités. Plus de la moitié se retrouve incinérée ou enfouie, le reste étant destiné au compost. Notre ambition est d’exploiter ce gisement perdu et redonner une nouvelle vie à ces déchets ». Le constat établi par Etienne FRANK est d’autant plus probant que la collecte des déchets verts est déjà bien en place pour la grande majorité des 36 000 communes de France, notamment au travers de l’intercommunalité.

7 000 tonnes de pellets pour chauffer 2 350 foyers français

Avec une capacité de production annuelle estimée à 7 000 tonnes, le nouveau site de ZETA Pellet est en mesure d’alimenter 2 350 foyers français. Les combustibles sont destinés à chauffer les bâtiments publics et privés (administration, entreprises, sites industriels mais également les particuliers) des communes avoisinantes dans un rayon de 30 kms.

5 nouveaux sites en cours de construction

A l’horizon 2014, une nouvelle unité de production sera opérationnelle à Gençay, près de Poitiers. L’usine, répartie sur 2 bâtiments, représente une surface d’environ 1 000 m2. Pour assurer le recyclage des déchets, un partenariat avec un syndicat intercommunal de traitement et de valorisation a été mis en place. 4 nouveaux sites de production verront également le jour d’ici le début d’année 2015. Les pellets commercialisés sont certifiés EN 14 961 (combustibles solides), tandis que les chaudières bénéficient de la certification EN 303-5 et EN 485.

Cofinancement public-privé

Démarrée en 2010, la construction de la nouvelle unité- installée sur un terrain de 10 000 m2 et d’une surface couverte de 1000 m2 – a nécessité un investissement de 2,7 millions d’euros. L’autofinancement porte sur 1 million d’euros via une levée de fonds auprès de l’investisseur Starquest Capital très actif dans le secteur de l’efficience énergétique et qui gère plus de 50 participations. Le SIVED (Syndicat Intercommunal pour la Valorisation et l’Elimination des Déchets) a – par le biais d’une convention de partenariat – financé à hauteur de 1,7 millions d’euros la construction de la plateforme de valorisation. La convention partenariale implique pour ZETA Pellet de traiter les déchets verts collectés par le SIVED (regroupant 16 communes du centre Var) pour les transformer en combustibles destinés au chauffage des collectivités et des particuliers des 16 communes environnantes. Le nouveau site de ZETA Pellet va générer 10 emplois dont 3 dès le premier mois d’activité. L’entreprise prévoit un CA d’1 million d’euros la première année d’exploitation.