NICE GRID

Le 30 août, l’ensemble des acteurs engagés dans le projet NICE GRID étaient réunis à Carros près de Nice dans les Alpes-Maritimes pour inaugurer le showroom dédié au projet. Conçu pour accueillir les professionnels comme le grand public, cet espace de 200 mÇ illustre les travaux menés dans le cadre du projet Nice Grid.

Le showroom NICE GRID : une fenêtre sur les réseaux électriques du futur

Situé sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur, au coeur de l’Eco Vallée de la Plaine du Var, le show-room NICE GRID a été conçu spécialement pour accueillir les professionnels et le grand public.

Cet espace concret de 200 mÇ va permettre d’illustrer les travaux menés dans le cadre du projet et mieux faire comprendre les enjeux liés aux réseaux électriques de demain.

Tous les matériels mis en oeuvre chez les particuliers comme chez les industriels et sur le réseau de distribution d’électricité sont incrustés dans un mur tactile. Ce dernier offre ainsi la possibilité à chaque visiteur de voir et comprendre le fonctionnement du quartier solaire intelligent.

A l’heure de la transition énergétique et compte tenu des enjeux spécifiques liés au territoire des Alpes-Maritimes, les membres du consortium, ERDF, coordonnateur du projet, Alstom Grid, EDF, Saft, Armines, RTE, Daïkin, NetSeenergy, Watteco et Socomec ont souhaité informer et sensibiliser le grand public sur l’importance d’un tel projet à travers un espace pédagogique exposant les objectifs du projet et illustrant le savoir-faire et l’innovation mis en oeuvre. L’objectif est également de permettre aux visiteurs de mieux appréhender les réseaux intelligents de demain, intégrant en particulier une proportion croissante d’énergies renouvelables, avec des solutions testées dès à présent dans ce projet pilote.

NICE GRID : un projet innovant de quartier solaire intelligent

Avec un budget de 30 millions d’euros sur une durée de 4 ans, le projet va tester un quartier solaire intelligent intégrant une forte production photovoltaïque locale, des solutions de stockage d’électricité, 2 500 compteurs communicants Linky et des solutions d’effacement client pour améliorer la gestion des pointes de consommation et/ou de production électriques à différentes échelles de temps. Le projet NICE GRID est labellisé et financé par les Investissements d’Avenir, avec le soutien de l’ADEME à hauteur de 4 millions d’euros, par la Commission Européenne au sein du projet Grid4EU à hauteur de 7 millions d’euros, et par les membres du consortium. Il bénéficie du soutien de la Commission de Régulation de l’Energie, de la région PACA, du Conseil Général des Alpes-Maritimes, de la Métropole Nice Côte d’Azur, de la ville de Carros, de l’Eco Vallée de la Plaine du Var et du pôle de compétitivité CAPENERGIES.

L’objectif principal de ce projet pilote est d’optimiser à l’échelle d’un quartier la production, la consommation et le stockage d’électricité avec une insertion importante d’électricité photovoltaïque intermittente sur le réseau basse tension (BT) de la commune de Carros.

Le projet va relever quatre principaux défis à l’heure de la transition énergétique :

‐ Optimiser l’exploitation d’un réseau de distribution électrique basse et moyenne tension :

  •  avec une intégration massive de production d’électricité renouvelable et intermittente (principalement photovoltaïque)
  •  par du stockage d’électricité par batteries à différents noeuds stratégiques du réseau (poste source de CARROS, postes de transformation HTA/BT, chez les clients) pour offrir plus de flexibilité dans l’absorption de la production intermittente et la couverture des pointes de consommation.

‐ Faire évoluer le comportement des consommateurs résidentiels et industriels pour les inciter à être acteurs de leurs consommations. NICE GRID associe des clients résidentiels qui se prêtent au jeu de l’expérimentation en étant équipés de compteurs communicants Linky et pour certains de panneaux photovoltaïques et de batteries individuelles.

Le consommateur peut en effet jouer un rôle clé dans le système électrique de demain de différentes manières : en décalant ses consommations aux moments où l’énergie est abondante, en stockant l’énergie au moment où elle est produite pour la consommer plus tard (quand il est lui même producteur d’électricité d’origine renouvelable), ce qui lui permet d’exploiter au mieux la ressource renouvelable. Le consommateur (particuliers, entreprises et collectivités locales) peut aussi, en période de grands froids, diminuer sa consommation électrique, pour contribuer à la maitrise des pics de consommation. Les effacements de clients résidentiels (grâce au compteur communicant Linky) et de clients industriels, la mise à disposition d’informations détaillées de consommations d’électricité, le pilotage des onduleurs (associés au photovoltaïque ou aux batteries) constitueront quelques illustrations des thématiques testées.

‐ Etudier et tester le fonctionnement d’une zone de consommation autonome, sur une durée limitée, isolée du réseau principal, dotée de ses propres moyens de production photovoltaïque et de stockage, c’est l’îlotage.

‐ Tester des modèles économiques liés aux smart grids.

Etape importante du projet à suivre prochainement : l’installation de la première batterie lithium-ion (1MW) à l’automne 2013.