Cinéma

Aujourd’hui, la fibre Antron répond en grande partie aux besoins spécifiques des cinémas. Réputées depuis plus de 40 ans, ces fibres contribuent aux multiples possibilités de conception et d’homologation des salles obscures. Le polymère 6.6 possède une structure moléculaire plus serrée et plus dense qui assure un meilleur maintien de la texture et une plus grande résistance au matage et à l’écrasement. Toutes les fibres produites par Antron bénéficient des propriétés de ce polymère et des avantages supplémentaires de la technologie dues aux profils des différentes fibres creuses : bonne conservation d’aspect, excellente résilience, résistance très forte à l’usure et une bonne protection antisalissure.

Fabriquées par Lano, les moquettes « Zen et Zen design » sont utilisées par Frédéric Namur dans nombre de ses réalisations et notamment à Paris pour le cinéma Etoile Lilas :
– 4 500 m2 en Zen uni noir et rouge
moquette tuftée en 4 m de large,
– vclassement au feu BFLS1,
– classification : Class 33 commercial heavy U3SP3
– poids de velours utile : 1 000 grs /m2
– 40 coloris

Frédéric Namur, architecte, spécialiste en cinéma répond aux questions sur ce revêtement de sol :

Quelles raisons déterminent votre choix d’une moquette dans un cinéma ?
Ici aussi, le confort et l’acoustique sont les priorités, et la moquette offre également un énorme potentiel de personnalisation en design. Couleur, texture et motifs peuvent tous être modifiés par la technique d’impression, ce qui contribue grandement à établir une image pour le cinéma, et pas seulement à inclure des éléments de communication comme des logos.
Le choix de dalles de moquette ou d’une moquette grande largeur dépend de l’espace concerné. Nous avons tendance à utiliser des dalles dans des zones telles que bars, corridors, automates à billets ou entrées de toilettes, partout où l’on peut s’attendre à des salissures, de la poussière et de l’usure.
Les moquettes permettent aussi d’imprimer les mêmes motifs sur diverses qualités de textures et donc de nous adapter aux zones concernées. Leur flexibilité permet de s’ajuster au budget global du cinéma.
La moquette est le revêtement de sol qui offre le plus grand choix.

Quelles sortes de moquettes manquent dans l’offre actuelle du marché ?
Il y a un manque d’innovation dans ce domaine. Le monde de la moquette doit évoluer vers une réactivité « intelligente » du sol, en intégrant la lumière, le son ou d’autres systèmes. Il doit aussi se concentrer sur les questions de nettoyage, rendre les fibres résistantes à la saleté et aux taches. Une protection chimique ne suffit pas dans les cinémas, où le quotidien est fait de boissons gazeuses sucrées, de pop-corn (huile et sel) et de chewing-gums. Serait-il possible d’avoir un revêtement qui n’absorbe pas le liquide et éviterait donc ce genre de taches ? Voilà ce que nous attendons d’une moquette dans l’industrie du cinéma et nous nous réjouissons de découvrir de réelles innovations.

Les intervenants du chantier Cinéma Etoile Lilas :

Maîtrise d’ouvrage : SAS Cinelilas
Architectes : Hardel + Le Bihan Architectes / Chef de projet : Magali Lamoureux
Architecture intérieure : Frédéric Namur
Surfaces utiles : 4 450m2 SHON cinéma + 1 077m2 SHON commerces
Nombre total de fauteuils : 1 480