Le Conseil régional d’Île-de-France a adopté, jeudi 13 février, la déclinaison francilienne du Pacte national d’objectifs et de moyens pour la mise en œuvre du plan d’investissement pour le logement. L’Île-de-France est ainsi la première région à décliner le Pacte national pour l’adapter aux besoins en logement social des Franciliens.

Priorité à la création et à la rénovation thermique du logement social

Cet accord permet aux principaux partenaires – Etat, Région Ile-de-France, AORIF-USH Ile-de-France, UESL et Caisse des dépôts – de relancer la production et l’amélioration des logements sociaux ainsi que l’accompagnement de leurs locataires. Signé pour 2014-2015, cet accord manifeste la volonté régionale de ne pas relâcher ses efforts en matière de logement pendant le temps de la préfiguration de la Métropole du Grand Paris d’ici au 1er janvier 2016.

L’ensemble des partenaires se fixent notamment comme objectif de produire entre 30 000 et 32 000 logements sociaux en 2014 et entre 32 000 et 37 000 logements sociaux en 2015. Cet effort est de 25% supérieur à la production atteinte en 2012. L’accord prévoit également que l’Île-de-France contribue à hauteur de 25 000 à 30 000 logements sociaux rénovés par an au programme de rénovation thermique de l’habitat. En plus de ses aides spécifiques, la Région s’engage à mobiliser sur la période 2014-2020 les fonds européens du Feder pour lesquels elle est désormais autorité de gestion.

Cet accord francilien sera signé dès le 14 février, lors d’un Comité régional de l’hébergement et du logement (CRHL).

La Région apparaît ainsi comme une autorité incontournable dans la production et l’amélioration des logements en Île-de-France. Cette autorité sera renforcée par la présidence partagée avec l’Etat du Comité régional de l’hébergement et du logement (CRHL) à partir du 1er juillet 2014. Cette instance réalisera le Schéma régional de l’habitat et de l’hébergement, déclinant le Schéma directeur Ile-de-France 2030 en matière de logement et préfigurant ainsi le plan métropolitain de l’habitat de la Métropole du Grand Paris.
Par ailleurs, la Région favorise l’accès au logement des plus démunis, en soutenant l’action des associations qui contribuent à la mise en œuvre effective du droit au logement (enveloppe de 100 000 € en 2014).

Un accès favorisé au logement des jeunes et des étudiants

Plusieurs mesures renforcent l’accès au logement des jeunes Franciliens :

– La Région renouvelle pour les deux années à venir son partenariat avec l’Etat pour financer 4 000 logements pour les étudiants et 1 500 logements pour les jeunes travailleurs et jeunes actifs (25 M€ en 2014).

– Elle accompagne également le développement de la caution locative étudiante lancée par le CNOUS.

– Elle renouvelle la mobilisation des logements sociaux sur lesquels elle détient un droit réservataire, au profit des jeunes sortant de foyers de jeunes travailleurs (75 jeunes relogés grâce au partenariat avec l’Union régionale des foyers de jeunes travailleurs, URFJT).

Sur la mandature, la Région Île-de-France aura investi un milliard d’euros en faveur du logement en Ile-de-France. Entre 2010 et 2013, elle a cofinancé la création de plus de 46 000 logements sociaux. Parmi ces logements, 55% ont été construits à Paris et en petite couronne et 45% en grande couronne. Plus de 16 000 logements ont été par ailleurs réhabilités et 10 000 autres ont bénéficié de travaux de rénovation thermique.

Ces nouveaux logements contribuent à la réalisation de l’objectif global fixé dans le Schéma directeur Ile-de-France 2030 : construire 70 000 logements neufs par an, dont 30% de logements sociaux.

En 2013, plus de 31 000 logements sociaux ont été agréés pour bénéficier de financements dédiés en Ile-de-France, soit 15% de plus que l’année précédente (Chiffres AORIF Union sociale pour l’habitat Ile-de-France).