hqe-air-interieurLa Qualité de l’Air Intérieur, thématique prégnante du développement durable est un enjeu majeur de santé publique : bien connaître et maîtriser la qualité de l’air intérieur d’un bâtiment est un levier essentiel de santé et de confort. Dans ce contexte, l’Association HQE, dans le cadre de sa mission d’accompagnement des acteurs de la construction et de l’aménagement durables vers la performance mesurée ou calculée, a ainsi élaboré un protocole de mesure spécifique présenté dans le document : « Règles d’application pour l’évaluation de la Qualité de l’Air Intérieur d’un bâtiment neuf ou rénové à réception ».

Un protocole simple et opérationnel …

Le protocole liste les polluants d’enjeux sanitaires prioritaires pour les bâtiments neufs ou rénovés à réception page1image17896

  • le dioxyde d’azote,
  • le monoxyde de carbone (si source identifiée),
  • le benzène,
  • les Composés Organiques Volatils totaux,
  • le formaldéhyde,
  • les Particules PM 2,5 et PM10, – le radon.

Il fournit également une stratégie d’échantillonnage et détaille pour chaque polluant :

  • les méthodes de prélèvement et d’analyse
  • et les valeurs de référence sanitaires.

Un protocole pour tous…
Rédigé par un groupe de travail multi‐acteurs animé par le Docteur Fabien Squinazi soutenu par l’ADEME et par l’ANSES qui en signe l’avant‐propos, ce protocole de mesure est utilisable pour les bâtiments neufs ou rénovés au moment de leur réception. Il vise ainsi à évaluer la qualité de l’air effectivement respiré par les occupants lorsque ces derniers prennent (ou reprennent) possession des lieux.

Il permet aux différents acteurs intervenants de s’appuyer sur un socle commun pour mesurer et analyser la qualité de l’air intérieur à réception. Il s’adresse ainsi :

  • Aux Maîtres d’ouvrages : le protocole leur indique les paramètres importants à mesurer d’un point de vue sanitaire ainsi que les valeurs de référence qu’il est souhaitable d’atteindre ;
  • Aux Maîtres d’œuvre : il donne les informations nécessaires à l’intégration de la campagne de mesures au sein du projet (durée des mesures, …) ;
  • Aux acteurs effectuant les mesures : il précise les méthodes d’échantillonnage (dans quels locaux effectuer les mesures), les méthodes de prélèvement (matériel, durée) ainsi qu’un formulaire de collecte d’informations sur le contexte de la mesure pour faciliter à posteriori l’interprétation des résultats (température, hygrométrie … lors de la mesure);
  • Aux laboratoires d’analyse : il leur indique les méthodes d’analyse des prélèvements et les valeurs de références pour aider à l’interprétation.

Un appel à retours d’expérience

Dans un souci d’amélioration continue des outils et de capitalisation des connaissances, l’Association HQE invite tous les utilisateurs de ce protocole de mesure à :

  • Faire part de leur expérience de l’utilisation du protocole via un questionnaire en ligne disponible sur le site de l’Association.
  • Renvoyer les résultats de mesures réalisées conformément à ce protocole via un tableur également téléchargeable sur le site. Ils permettront d’analyser les facteurs influençant les résultats de mesures pour donner aux professionnels de nouvelles clés de conception et de rénovation pour des bâtiments sains et confortable.

Télécharger les documents sur le site de l’association HQE