Réunica Domicile est un espace d’information et de démonstration de 500 m2 qui permet de s’informer sur les possibilités d’adapter son logement en fonction de son âge et de sa situation. Il s’articule autour de 3 objectifs clefs : sensibiliser sur les aides humaines, techniques et les équipements destinés à favoriser l’autonomie à domicile des seniors, développer des actions préventives, être un lieu de ressources et un observatoire. Après 3 ans d’exploitation et toujours à l’écoute des seniors et de leurs besoins, Réunica Domicile a mis en place des études quantitatives et qualitatives4. Réunica Domicile en présente les grands enseignements.

Qui sont les seniors ?

seniors

Il n’existe pas de profil type de seniors, mais des profils variés. Les modes de vie et de consommation diffèrent d’un senior à l’autre.

Un constat important : les seniors sont acteurs de leur vie et veulent le rester. Souvent retraités actifs, ils sont investis dans leur vie sociale : famille et amis, bénévolat, activités physiques et culturelles…avec un réel pouvoir de décision en termes de consommation (les « jeunes seniors » consomment plus que leurs aînés, notamment pour l’équipement de leur logement. Cette tendance va se renforcer dans les années à venir5).

Soucieux de leur liberté et de leur autonomie, ils sont peu réceptifs aux conseils, encore moins aux consignes, et aspirent au bien-être avec une volonté de confort et de praticité dans leur domicile.

Les seniors en parlent :

« Pour mon logement, je veux que l’on me parle de beau, de confort » – Gérard 77 ans
« Je cherche à faire des rencontres et souhaite pour cela m’investir prochainement dans ma copropriété pour proposer mes services à des voisins plus jeunes » – Evelyne 65 ans
« J’aime être connectée et je viens d’acheter un ordinateur dernier cri » – Cécile 75 ans

Qu’attendent-ils de leur domicile ?

seniors2

Les seniors en parlent :

« Je fais souvent des petits travaux de rafraîchissement et de décoration. C’est un véritable plaisir » – Jean- Marie 71 ans
« C’est un peu dur parfois avec tous les codes d’accès et les étages » – Léandre 69 ans
« Etre bien chez moi est essentiel. Je veux m’y sentir protégée comme dans un cocon » – Angélina 80 ans

Qu’est-ce qui entrave l’adaptation du domicile ?

seniors3

Parmi les freins les plus exprimés: la perception de soi, de son âge. En effet, les seniors n’ont pas le sentiment d’être « vieux » et l’importance de prévenir, d’anticiper, alors même qu’ils sont en bonne santé, ne leur apparaît pas clairement.

Autre idée reçue, celle liée au financement des travaux à mener. Il faut rappeler que la retraite moyenne des Français s’élève à 1 256 euros nets. C’est une donnée qui doit être prise en compte, le cadre financier de l’aménagement du domicile doit s’adapter à toutes les bourses.

Les seniors pensent également que l’adaptation du logement va être une source de travaux complexes, et donc de nuisances importantes.

Les seniors en parlent :

« Faire des travaux est toujours une décision importante compte tenu des coûts importants que cela entraîne » – Léandre 69 ans
« C’est bien mais encore faut-il trouver des artisans de confiance et les devis sont souvent très élevés » – Jean-Marie 71 ans

Qu’est-ce qui pourrait les inciter à aménager leur domicile ?

seniors4

Il existe 3 types de comportements chez les seniors face à l’adaptation du domicile : ceux qui sont prêts à effectuer des changements, ceux qui attendent d’avoir une raison concrète et ceux qui ne préfèrent rien changer.

Le passage à l’acte semble envisageable à partir du moment où les conséquences de l’avancée en âge deviennent concrètes. Chute, retour d’une hospitalisation sont autant de raisons qui pousseraient les seniors à adapter leur domicile. Tout l’enjeu, aujourd’hui, est de leur faire prendre conscience qu’il faut agir en amont, et moins en réaction, sans pour autant transformer son « chez soi » en lieu médicalisé.
A noter : les adaptations semblent plus compliquées à entreprendre lorsque l’on vit seul car le veuvage a pour conséquence de transformer le domicile en lieu de mémoire, quasiment intouchable.

Quels sont les changements prioritaires 

seniors5