© alma_sacra - Fotolia.com

La branche BTP est très exposée aux accidents de la route, qui sont la deuxième cause mortelle après les chutes en hauteur. L’omniprésence des véhicules utilitaires légers (VUL) dans le secteur est un levier d’action primordial dans le cadre de la prévention des risques routiers. L’OPPBTP propose dans cette optique diverses actions, outils et formations pour informer les conducteurs et inciter les chefs d’entreprises à prendre en compte la prévention routière dans leur document unique d’évaluation des risques (DUER) en ligne sur www.preventionbtp.fr

Le risque routier, deuxième cause d’accidents mortels dans le BTP 

La route est la deuxième cause d’accidents graves et mortels dans le BTP, après les chutes en hauteur, et la première si l’on prend en compte également les trajets domicile-travail qui totalisent les trois quart des accidents.

C’est à partir de ce bilan que l’OPPBTP, et ses partenaires institutionnels ont souhaité en faire une action prioritaire, en se focalisant sur la prévention du « Risque Mission », qui se distingue du « Risque trajet hors déplacement professionnel », ainsi que sur la prise en compte de ce risque dans l’organisation de l’entreprise comme dans l’évaluation des risques professionnels.

Au niveau professionnel, un Véhicule Utilitaire Léger (VUL) sur quatre est utilisé dans le secteur du BTP, et le parc ne cesse de s’agrandir. La gravité des accidents en VUL est globalement supérieure aux autres branches du fait des facteurs de risque élevés propres aux activités du BTP :

-le transport de personnes pour aller sur les chantiers avec un nombre souvent important de personnes à bord,

-le transport de charges et de matériaux lourds, encombrants et/ou de grande longueur,

-le type de parcours effectués : circulation intra-chantier avec co- activité et absence ou non-respect du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé, des interventions sur des routes en service pour les entreprises de travaux publics, les grands déplacements.

Or aujourd’hui, trop peu de chefs d’entreprises prennent en compte le facteur du risque routier et ne l’intègre pas dans leur Document Unique en ligne. Face à ce constat, il est nécessaire de mettre en œuvre une politique de prévention du risque routier adaptée dans le but de :

-réduire les coûts liés à la survenue d’accidents,
-renégocier favorablement son contrat d’assurance automobile via une diminution de la fréquence des sinistres,
-profiter de gains de performance indirects liés à de nouvelles pratiques d’organisation et de conduite,
-profiter de retombées positives pour l’image de l’entreprise, associée à une conduite responsable et aux compétences renforcées de ses salariés,
-bénéficier d’un retour sur investissement généralement inférieur à 3 ans avec une diminution de 20 à 50% du nombre d’accidents, selon les chiffres de la Sécurité sociale.

Des actions réalisées et à venir 

Les actions menées nationalement sont également déclinées en région par le réseau des 18 agences régionales de l’OPPBTP.

Deux actions de prévention du risque routier ont déjà été réalisées :

-La Charte de partenariat entre la Sécurité Routière, la FNTP, la CNAMTS et l’OPPBTP a été signée le 5 février 2013 dans le but de prévenir le risque routier dans les entreprises de Travaux Publics,

-Le 21 juin 2012, l’OPPBTP de Caen a organisé les demi-journées de la sécurité routière. Cette manifestation avait pour objectif d’offrir aux entreprises du BTP une sensibilisation au risque routier à travers des ateliers pratiques et pédagogiques.

Deux autres actions verront le jour à la rentrée :

-Le mercredi 13 octobre 2013 aura lieu le colloque sur « La Prévention des Risques Routiers dans le BTP » à l’Amphithéâtre de la SMABTP à Paris dès 15H30.

Organisé par la SMABTP en partenariat avec l’OPPBTP, ce colloque présentera 2 tables rondes ayant pour but de faire témoigner des entreprises sur le risque routier et avoir une vue sur les enjeux et les actions de prévention.

-À partir de septembre auront lieu les « Rencontres de l’Excellence », dans les Fédérations départementales FFB co-animées par des conseillers SMABTP et de l’OPPBTP :

La SMABTP abordera la responsabilité de l’entreprise à travers :

  • les enjeux économiques et financiers du risque routier pour l’entreprise,
  • les conséquences humaines et financières d’un sinistre,
  • le coût direct et le coût induit.

    L’OPPBTP présentera les différents outils et les démarches à mettre en place pour prévenir le risque routier dans l’organisation de l’entreprise, avec trois axes :

  • l’évaluation des risques routiers dans l’évaluation de l’entreprise (DU en ligne sur www.preventionbtp.fr),
  • du conseil sur l’organisation du travail et l’intégration des déplacements de l’entreprise,
  • une présentation des cessions de formations et de sensibilisation.

Les outils proposés par l’OPPBTP 

L’OPPBTP met en place un vaste dispositif d’outils en faveur de la prévention routière à destination des conducteurs de VUL et des chefs d’entreprises du BTP :

-le dossier sur www.preventionbtp.fr,

-un module de sensibilisation de 2h « Maîtriser le risque routier » pour connaître les principaux risques auxquels sont confrontés les conducteurs lorsqu’ils se déplacent en véhicule, en particulier en utilitaire léger et connaître des moyens de diminuer ces risques. Différents thèmes sont abordés tels que le type de trajets, entretenir son véhicule comme acte de prévention, passer du déplacement spontané au déplacement réfléchi, organiser le chargement du véhicule, etc.

-des formations Prév’action de 4h à destination des conducteurs, qui sont organisées en 20 planches pédagogiques avec un thème par planche. Il s’agit de formations interactives, animées sous forme de quizz.

Exemple de planche : Equipements des VUL, les pneumatiques, le freinage, le chargement, l’arrivage des charges…

-de la documentation

  • 2 Affiches,
  • 1 mémento,
  • 1 fiche de prévention,
  • le guide prévention du risque routier (édition réalisée avec la FNTP),
-des vidéos disponibles sur www.preventionbtp.fr
• « Agir contre le risque routier », disponible dans le dossier risque

Suite à une étude sur le risque routier menée en Basse-Normandie

dans le cadre du plan régional de santé au travail, en partenariat avec la DIRECCTE, l’ARACT, la CARSAT et les FFB de Basse-Normandie, l’OPPBTP a réalisé la vidéo « agir contre le risque routier». Cette dernière propose un bilan du diagnostic réalisé par l’ARACT auprès d’entreprises de la région ainsi qu’un aperçu de leur gestion du risque routier au travers de plusieurs interviews.

«Lebonsens»

Véritable support de formation, cette fiction de 14 minutes permet d’informer et de sensibiliser les salariés du BTP aux risques routiers. Chaque jour, en France, une personne meurt dans un accident de véhicule utilitaire léger (VUL). 55% des accidents du travail mortels sont des accidents routiers et 15% des personnes tuées sur la route le sont dans le cadre de leur activité professionnelle. Le BTP figure parmi les plus concernés.

« Travaux et circulation »
Ce film est destiné à favoriser le dialogue et la réflexion de tous les intervenants lors de la

conception et la réalisation d’un chantier de travaux publics.

-l’espace e-prévention
Il permet notamment de réaliser et de gérer le document unique d’évaluation des risques (DUER), gérer vos fiches, établir votre plan d’action.

    • La rubrique « Évaluation des risques » permet pour chaque métier de définir les situations de travail correspondant, leur fréquence, les risques associés, le niveau de prévention mis en place. Il propose ensuite une liste d’actions à mener, par ordre de priorité. https://www.preventionbtp.fr/eprevention/home_services
    • La rubrique « Suivi du personnel » est destinée, quant à elle, au suivi des collaborateurs (formations, examen médical, habilitations, etc.). Associé à l’évaluation des risques, cet outil permet pour la première fois de mettre en place les fiches individuelles de prévention à l’exposition aux facteurs de pénibilité.

-les outils de prévention

    • La revue Prévention BTP,
    • La newsletter Prévention BTP.