La Fédération Française du Bâtiment (FFB) se félicite des annonces faites par Michel Sapin, ministre du Travail et l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue Social, sur le plan de lutte contre la concurrence déloyale des entreprises étrangères.

La mesure concernant le renforcement des opérations de contrôle, qui doivent être diligentées y compris les week-ends, est une réponse concrète aux demandes formulées par la FFB, notamment dans sa pétition « Stop à la concurrence déloyale ». Pour autant, ce contrôle ne peut pas se concentrer sur les seules entreprises françaises et doit concerner toutes les entreprises, qu’elles interviennent en sous-traitance ou non. La carte d’identification professionnelle du BTP mise en place en 2006 pour lutter contre toutes les formes de travail illégal sur les chantiers de BTP s’inscrit d’ailleurs dans cette démarche.

La responsabilité solidaire des donneurs d’ordre sur les embauches conclues par les sous-traitants peut également être un moyen utile. En effet, le recours à des travailleurs détachés via des sociétés européennes de travail temporaire ou de construction signifie trop souvent des salaires tirés vers le bas, une durée de travail non respectée, des consignes de sécurité bafouées, des charges sociales payées dans d’autres pays…. alors que tout doit être fait pour sauvegarder l’emploi dans le tissu économique.