DSC_6265_Studio_Erick_Saillet

A l’occasion de l’édition 2014 de la «nuit décalée», Ilex [PaysageUrbanisme] et son atelier lumière intégré à l’agence a proposé une immersion éphémère surréaliste et propice à la contemplation de cette oeuvre majeure du Corbusier 

Allusion poétique au passage du monde terrestre vers le monde céleste, cette scénographie de ILEX invitait à découvrir ou redécouvrir cette dernière oeuvre du Corbusier.

Une sollicitation à la rêverie, par une scénographie lumineuse ancrée dans le réel et l’allégorie de l’irréel, réalisée à l’occasion de la session 2014 de la nuit des musées «décalée», organisée par le site Le Corbusier.

Une grotte mystique

L’objectif de cette scénographie lumineuse a visé à révéler la dimension mystique et symbolique de cette oeuvre architecturale majeure du XXème siècle. Le choix des couleurs s’est porté sur une palette allant du bleu vers le rose, en privilégiant le violet, couleur mystique et religieuse par définition. Une constellation d’étoiles projetée au sommet de la nef évoque une voie lactée, allégorie du royaume divin. Enfin, une diffusion de brouillard accentue la volumétrie de l’éclairage créant ainsi une immersion sensorielle totale accentuée par les notes de musique d’un air classique résonnant dans cette nef où l’écho se fait ressentir pendant onze secondes.

Afin de restituer l’ambiance mystique imaginée par le Corbusier, des réglettes LED aux lumières dynamiques de nuance violette sont diffusées sur les parois afin de créer un écrin surréaliste et enchanteur. Le pilotage dynamique s’opère en plusieurs scénettes révélant ci et là les détails architecturaux de l’édifice passant de l’obscurité aux pleins feux, à l’éclairage d’une face où les nuances de violets, de bleus, d’indigos, de roses s’enchaînent à une nappe de lumière nimbant les quatre faces offrant ainsi un spectacle et une immersion totale dans cette antre divine. 

La totalité des faces de l’église ont été mises en lumière afin d’offrir une vision à 360° de l’édifice invitant les promeneurs à s’en approcher.

Un passage de la terre vers le ciel…

Sur la face avant le profil familier du Modulor illustre un passage imaginaire où la silhouette devient le gardien de cette antre divine dévoilant par là-même la signature du célèbre architecte.

Les 3 autres faces sont le support d’un jeu de lumière illustrant la voûte céleste et le mouvement perpétuel des étoiles, aux portes du royaume divin. Un jeu dynamique opéré par des projecteurs asservis permet de recréer une lune imaginaire via une sphère de lumière glissant le long des gouttières de l’édifice jusqu’au sol. Les couleurs choisies sont identiques à celles de la nef afin de créer un fil conducteur entre l’intérieur et l’extérieur emprunt de poésie et de mysticisme.

Pour cette évènement lumière, ILEX était associée à gl events et PHILIPS Lighting.