feuLe Centre d’essais au feu du Cerib se dote d’une nouvelle installation d’essais avec un LEPIR II, local d’expérimentation de propagation verticale du feu. L’essai de réception du nouvel équipement a permis de valider la construction dece banc de test grandeur nature, visant à évaluer le comportement au feu des solutions constructives de façade

Le premier essai vient d’être réalisé avec le LCPP (Laboratoire Central de la Préfecture de Police de Paris), en présence du CSTB. Il est encadré par l’arrêté du 10 septembre 1970 relatif à la classification des façades vitrées par rapport au danger d’incendie, complété d’un protocole validé en juin 2013 en CECMI (Comité d’Études et de Classification des Matériaux et éléments de construction par rapport au danger d’Incendie).

Pour réaliser l’essai, le foyer est constitué par des bûchers de bois, d’une masse totale de 600 kg, déposés dans le local du premier niveau.  Les critères de performance à respecter concernent pendant les 30 premières minutes d’essai, l’absence d’inflammation ou de propagation du front pariétal de flammes, d’une durée supérieure à 20 s, au niveau de l’amorce de la façade montée au troisième niveau et l’absence de propagation latérale de l’inflammation de la façade sur l’ensemble de sa largeur. Pour les façades montées en avant des planchers, il s’agit également de vérifier l’absence de passage de flammes ou de gaz chauds par la jonction façade/plancher. Enfin, pour les ETICS, aucun percement de la peau externe ne doit avoir lieu au-dessus de 5,2 m à 60 minutes d’essai.

Capable de caractériser et tester tous les systèmes constructifs du marché, vis-à-vis du risque de propagation du feu en façade, cette nouvelle installation répond à la mission d’intérêt public au service du secteur de la construction du Cerib.

Du fait des multiples configurations d’essais possibles, le Centre d’essais au feu du Cerib met au service des industriels ses compétences en ingénierie de la sécurité incendie pour dimensionner avec les industriels les essais les mieux adaptés.

Rappelons que le Centre d’essais au feu du Cerib est l’un des trois laboratoires de résistance au feu agréés par le ministère de l’Intérieur.