effigie

Le Collectif Effinergie a développé les labels de performance énergétique pour les bâtiments neufs et rénovés. Ces labels définissent une valeur de consommation d’énergie à ne pas dépasser pour les 5 usages de l’énergie réglementés par le Code de la Construction et de l’Habitation (chauffage, eau chaude, ventilation, climatisation, éclairage et auxiliaires). Cependant, ces usages ne représentent qu’une partie de la consommation totale d’énergie. Pour un bâtiment, l’énergie est également consommée par la construction en elle-même (énergie grise) par les usages mobiliers (électroménager, informatique ….), et aussi par les déplacements des habitants. Les labels développés par Effinergie permettent de mettre en avant un bâtiment efficace sur le plan énergétique mais ne permettent pas de valoriser la situation géographique de ce bâtiment. Son emplacement est pourtant très important puisqu’il impacte directement les consommations liées aux modes de transport utilisés par les occupants et les utilisateurs du bâtiment.

Ainsi après une phase de test, Effinergie lance la version finale de l’outil Ecomobilité Effinergie en partenariat avec le CSTB et avec le soutien de l’association Qualitel et de la Caisse des Dépôts et Consignations. Cet outil permet d’évaluer le « potentiel d’écomobilité » d’un bâtiment. Il vise à faire prendre conscience de l’importance des consommations d’énergie engendrées par les déplacements des utilisateurs d’un bâtiment.

Ce potentiel d’écomobilité est simplement évalué à partir des distances de déplacement, des pourcentages de chaque mode de transport utilisé (voiture, transport en commun, modes doux…) et de la consommation d’énergie liée à chaque mode. Cette version finale de l’outil intègre plusieurs modifications suggérées par les utilisateurs et des nouveautés comme la possibilité de situer le potentiel de mobilité sur une échelle de référence ou encore l’outil « Utilisateur Avancé » qui permet de connaitre et de modifier les hypothèses retenues pour le calcul.

Cette version finale de l’outil intègre plusieurs modifications suggérées par les utilisateurs et des nouveautés comme la possibilité de situer le potentiel de mobilité sur une échelle de référence ou encore l’outil « Utilisateur Avancé » qui permet de connaitre et de modifier les hypothèses retenues pour le calcul.