4-crédit photo CIBETEC

Marquant l’entrée de la commune de Levallois Perret ce nouvel immeuble a fait l’objet de toutes les attentions. Son allure prestigieuse et ses formes arrondies, surplombées d’une coupole, sont à ne pas en douter d’inspiration Haussmannienne.

Afin de souligner son élégance architecturale, le choix des matériaux pour son habillage était essentiel. Pour les décisionnaires, la pierre agrafée ne présentait pas la garantie souhaitée en matière de pérennité en raison d’un mauvais vieillissement trop souvent constaté de la pierre et des attaches. En revanche, le parement béton préfabriqué utilisé à plusieurs reprises avait prouvé ses qualités de tenue dans le temps, tout en répondant à l’exigence esthétique et technique (les courbures) qu’imposaient la conception de ce bâtiment.

Retenue pour son savoir-faire et sa maîtrise du béton architectonique, la société Cibetec a permis de réaliser un habillage de 700m² constitué de 375 éléments différents tous conçus et fabriqués sur-mesure pour épouser parfaitement la courbure du bâtiment ainsi que les modénatures comme l’habillage arrondi des balcons. Chaque pièce était numérotée pour être positionnée de façon exacte selon le plan de calepinage soigneusement élaboré par l’architecte, le bureau d’études et l’entreprise de pose. Les panneaux avaient une épaisseur de 12 à 14 cm et un poids allant de 60 kg à 4,2 t . Le panneau le plus grand mesurait 4,42 m sur 3,60 m couvrant à lui seul 16 m².

Ces panneaux en béton blanc poli et béton blanc sablé aspect « cuir » correspondant à l’une des dernières finitions imaginées par le laboratoire de Cibetec, recouvrent une ITE constituée de laine de verre de 80 mm et une lame d’air de 20 mm. Chaque plaque de parement est équipée d’un insert de fixation intégré au moment du coulage. Un ajustement des panneaux Cibetec dans les trois dimensions a été possible grâce à un système de suspentes et de vérins réglables en bas des panneaux pour ajuster leur écartement au mur. Un joint de 1 cm est laissé entre chaque plaque donnant une esthétique impeccable.  L’étude puis la mise en œuvre ont fait l’objet d’un travail extrêmement minutieux entre le bureau d’études, l’entreprise de pose Demathieu et Bard, le fabricant de fixations et Cibetec.

L’étude d’une méthodologie et d’un phasage de pose rigoureux ont permis d’optimiser la mise en œuvre en partant du 1er étage pour remonter progressivement jusqu’au 7ème étage et s’achever par la réalisation du rez-de-chaussée. Les panneaux de parement étaient livrés sur des chevalets selon le phasage de l’entreprise et posés à raison de 3 à 7 panneaux par jour en moyenne.

En partie haute, les panneaux ont été coulés dans les ateliers de Cibetec avec une réservation afin que des carrés de marbre vert puissent être incrustés comme élément décoratif.

Cibetec

Constituée de neuf éléments distincts, de 2,50m de base et de 35 cm en pointe, réalisés en usine à partir d’un moule spécifique, la coupole a été assemblée pièce par pièce, un système d’étaiement en partie centrale supportait la pointe de chaque élément, la partie large venant se reposer sur le plancher circulaire. Une fois toutes positionnées, les 9 parties de la coupole ont été assemblées les unes aux autres par bandes de clavetage en mortier anti-retrait. Un clavetage circulaire de 65 cm en clef de voûte est venu « verrouiller » la partie haute. Une couverture en zinc a été choisie pour recouvrir le dôme.

Achevé en début 2013, ce bâtiment est une belle référence pour tous les intervenants à la fois sur le plan technique et esthétique mais aussi professionnel par le travail particulièrement poussé en amont dans un remarquable respect des compétences de chacun.