Partie 4 sur 7 du dossier : La troisième révolution industrielle

archives départementales

Remplacer le modèle centralisé de production et de distribution des énergies fossiles par un développement de microsites producteurs d’énergies vertes, disséminés dans toutes les unités immobilières qui s’y prêteront (rénovation, reconversion ou construction neuve), pour produire au plus près des lieux de consommation, constitue le deuxième pilier de la Troisième révolution industrielle.

Disposant de plus milliers de friches industrielles à réhabiliter, bénéficiant d’un programme de rénovation thermique de 100 000 logements d’ici à 2015 (1 400 000 à l’horizon 2050), la région a déjà de belles cartes en mains pour réussir un déploiement de grande envergure.

en s’appuyant sur un nouveau concept de développement et de rénovation urbaine baptisé “Zen-e-ville”, en ouvrant aux pMe du bâtiment de nouveaux territoires à explorer, en repensant les modes d’organisation et de financement de cette nouvelle économie, en misant fortement sur la formation des acteurs et la sensibilisation du grand public, le Nord- Pas de Calais se fixe l’objectif ambitieux de parvenir, d’ici 2050, à l’équilibre des volumes de production et de consommation constatés sur l’ensemble du parc immobilier (hors bâtiments industriels).

-„ Concevoir un nouveau modèle de transformation urbaine applicable à grande échelle : le projet Zen-e-ville consiste à réunir autour d’un programme grandeur nature, toutes les parties prenantes susceptibles de faire jouer les synergies entre les différents piliers de la Troisième révolution industrielle. la région se dotera d’un laboratoire grandeur nature de 600 bâtiments représentatifs des problématiques prioritaires (réhabilitation de friches industrielles…).

Emploi de matériaux issus de la biomasse de proximité, transport des biens et des personnes sur le modèle de l’internet de la logistique et de la mobilité douce, mix énergétique fondé sur les énergies vertes et la performance passive des constructions, bâtiments commerciaux producteurs d’énergie, modélisation des usines du futur basée sur la production localisée stockage d’énergie innovant, équipements domotiques adaptés,

Systèmes de mesure et mécanismes de contrôle incorporés, réseaux de distribution intelligents organisant le marché local de l’énergie… le projet Zen-e-Ville reposera sur l’intégration de l’ensemble des paramètres. il permettra également d’explorer les évolutions économiques et sociales induites ou rendues nécessaires par la ville de demain. Une fois les enseignements tirés du programme expérimental (vers 2020), les concepts et les protocoles de travail pourront être appliqués à grande échelle.

– „Reconquérir les espaces dégradé au profit d’une vallée de la biosphère couplé au projet Zen-e-Ville, un programme de reconquête des friches industrielles, anciens sites miniers, permettra d’ouvrir de nouveaux territoires dépollués, utiles à la régénération de la biodiversité, à la production de biomasse, au redéploiement des cultures de proximité, tout en effaçant les séquelles des précédentes révolutions industrielles.

Dossier<< Pilier 1 de la troisième révolution industrielle : passer aux énergies renouvelablesPilier 3 de la troisième révolution industrielle : se doter de capacités de stockage de l’énergie >>