Partie 5 sur 7 du dossier : La troisième révolution industrielle

Duracell-AA

Démultiplier les sources d’énergies renouvelables pour déboucher sur une économie décarbonée, implique la prise en compte simultanée de deux problématiques liées à l’optimisation de leur exploitation : une distribution intelligente (cf. pilier 4) et une capacité de stockage susceptible de compenser les intermittences de production et les variations de consommation qui constitue le troisième pilier.

Dans ce domaine, où (presque) tout reste à inventer, la région peut compter sur de nombreux facteurs pour prendre le leadership : une infrastructure de distribution de gaz et d’électricité fort développée, une expérience naissante de la distribution d’hydrogène, des industries automobiles et sidérurgiques capables de jouer un rôle moteur, des projets de recherche bien avancés, un espace maritime considérable, un sous-sol à réinventer…

Ces prédispositions, couplées à une situation géographique exceptionnelle, au croisement des réseaux européens d’énergie, va permettre au Nord pas de calais de viser plus loin que la couverture de ses propres besoins à l’horizon 2030, en développant des capacités de stockage capables d’absorber la demande des marchés voisins : hydrogène, hydraulique ou encore air comprimé.

Dossier<< Pilier 2 de la troisième révolution industrielle : développer les bâtiments producteurs d’énergiePilier 4 de la troisième révolution industrielle : déployer l’internet de l’énergie >>