1BEYSSAC5_S&CCONSTRUCTION

Chaque année, la colonie de vacances de Beyssac (en Corrèze) accueille plusieurs centaines d’enfants des personnels de l’Armée. L’été prochain, les vacanciers auront l’agréable surprise de découvrir un lieu rénové et la première colonie de vacances de l’Armée accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR). Il s’agit des premiers grands travaux de réhabilitation lourde. Une toiture est restaurée et recomposée, comme à l’origine, de tuiles d’ardoise de Brive, des planchers en bois sont reconstruits, des pièces sont aménagées pour pouvoir accueillir de jeunes enfants atteints d’un handicap, des ouvertures sont créees pour l’évacuation incendie : le chantier qui a démarré en novembre 2013 sera achevé en juin 2014 afin d’accueillir, dans les meilleures conditions, les premiers locataires.

Des charpentes et des planchers bien traités

2BEYSSAC2_S&CCONSTRUCTION

Des traces d’anciens passages de vrillettes et de mérules sur les charpentes et les planchers d’un des bâtiments du domaine ayant été repérées, un traitement des bois s’est imposé.

Pour les charpentes, le menuisier s’est chargé de remplacer les pièces de bois fortement dégradées et de traiter par prévention  l’ensemble des éléments de structure. La solution choisie est une formulation S&C Construction de la gamme XILIX : un produit traitant, fongicide et insecticide, efficace contre les mérules, les insectes à larves xylophages (tels que les vrillettes, les capricornes, les lyctus, les hespérophanes) et les termites. L’application a été opérée par pulvérisation.

Quant aux planchers, leur état a nécessité un remplacement complet des lames de parquet. Par prévention, ces bois ont été traités avec le même produit XILIX que celui utilisé sur les charpentes. Ces planchers seront ensuite recouverts d’un revêtement de sol en PVC.

Les acteurs du chantier

  • France Domaine, le gestionnaire du domaine de Beyssac
  • Le Ministère de la Défense, le maître d’ouvrage
  • ESID Bordeaux, le maître d’œuvre (contact : M. Jury)
  • Eiffage, travaux services, Tulle (contact : M. Buisson)
  • L’Entreprise Dubois et associés est chargé de la restauration et du traitement des bois de charpente (contact : M. Chabanier)

Insectes à larves xylophages et mérules : des ennemis pour les constructions

La mérule est un champignon responsable d’importantes dégradations dans les constructions.
Pour se développer, elle se nourrit de cellulose et de lignine présentes dans le bois (tous types d’essence) ; ceci explique que, dans une construction, ce sont surtout les éléments en bois qui sont attaqués en premier.
Ce champignon, fuyant la lumière mais ayant un fort attrait pour l’humidité et la chaleur (idéalement 20° de température ambiante), naît bien souvent dans des lieux peu fréquentés (tels que les caves) et passe ainsi inaperçu jusqu’à ce que sa croissance le rende envahissant et visible aux yeux de tous.

La mérule détériore les bois mais également les maçonneries.
Le traitement fongicide pour éradiquer l’agent envahisseur se met en œuvre en plusieurs étapes:
– identifier la source du problème d’humidité responsable du développement du champignon afin de le traiter définitivement
– identifier et délimiter la zone attaquée
– gratter et brûler les maçonneries contaminées
– sonder les bois ; s’ils sont infectés, il faut les remplacer
– traiter les bois et maçonneries avec une solution fongicide
Pour toutes les familles d’insectes à larves xylophages, le cycle de vie est identique : la femelle pond dans le bois ses œufs qui éclosent pour devenir des larves. Ces dernières creusent alors des galeries afin de se nourrir de la cellulose contenue dans le bois dans lequel elles se développent.

Selon l’espèce et les conditions de température et d’humidité, les larves vivent quelques mois à plusieurs années dans le matériau.
Ensuite elles se transforment en nymphes puis en insectes adultes: on parle alors d’« insectes parfaits ».
Arrivés à cet état, ces derniers quittent le bois en forant de petits trous de sortie à la surface du matériau.
Ils vivent peu de temps (2 à 3 semaines) et profitent de cette courte période pour s’accoupler et pondre à leur tour des œufs dans le bois.

Les principaux insectes à larves xylophages sont le capricorne des maisons (Hylotrupes bajulus), le lyctus, la vrillette (Anobium punctatum et Xestobium ruforillosum), le capricorne du chêne (Héspérophanes cinereus vill).

Conférer de la durabilité aux bois : la place de la chimie dans le bâtiment

Dans un secteur fortement mobilisé en faveur de la construction HQE (Haute Qualité Environnementale), compilé à des normes et règlements destinés à assurer aux occupants des locaux leur sécurité et un environnement viable, la place de la chimie dans le bâtiment est un sujet sensible. Pourtant afin de s’assurer de leur employabilité, il est nécessaire de conférer une durabilité aux pièces de bois participant à la structure de la construction, en les traitant  préventivement contre les attaques d’insectes et/ou les champignons : décret n°2006-591 du 23 mai 2006, relatif à la protection des bâtiments contre les termites et autres insectes xylophages.

 3BEYSSAC1_S&CCONSTRUCTION

Les produits de traitement préventif et curatif issus de la chimie sont aujourd’hui la seule solution performante et garantie pour parer à tout désordre dans les bois des habitations.

Ces solutions de traitement sont très contrôlées en termes d’incidence sur la santé et l’environnement.
Elaborées à partir de substances biocides, elles sont directement concernées par la Directive Biocides (France) et le règlement REACH (Europe), et soumis à autorisation de mise sur le marché.

Dans cette même logique d’évolution, S&C Construction, fournisseur en produits de traitement, agit au quotidien pour une consommation maîtrisée et raisonnée de la chimie dans le bâtiment par :

  • la conception de formules qui offrent le meilleur compromis « efficacité du produit – dose de substances sensibles ». Cela passe par un choix de matières actives et de co-formulants, mieux ciblées pour leur domaine d’utilisation et en conséquence, une diminution du taux de substances biocides présent dans les formules (baisse de 50 % en 10 ans) pour une efficacité au moins égale;
  • un accompagnement technique pour une utilisation raisonnée de ses produits ;
  • des formules concentrées ou hypra-concentrées afin de minimiser les volumes transportés et stockés.

Par ailleurs, l’ensemble de ces solutions de traitement, restauration ou protection existe en phase aqueuse.

Cette volonté de sécurité et de qualité pour les utilisateurs de produits S&C Construction, pour les occupants des habitations et pour l’environnement, est soulignée par les certifications ISO 9001,  SOCOTEC validant la mise en place et l’utilisation d’outils de contrôle et d’analyse rigoureux de la conception à la commercialisation de ses formules.