PERSPECTIVE_SNPR

La société SNPR basée à Saint-Jacques-de-la-Lande, dans la périphérie rennaise, a inauguré le lancement des travaux de rénovation énergétique de ses bâtiments. 

Les bâtiments actuels de la société SNPR ne répondent plus aux nouvelles exigences énergétiques et thermiques. La société a en effet, réalisé un diagnostic énergétique avec le bureau d’études Post Carbone-DCnergie, afin d’identifier les postes consommateurs et les sources de déperditions d’énergie. La consommation d’énergie primaire du bâtiment de 800 m² SHON a été évaluée à 197 kWh/m²/an.

La société SNPR a ainsi décidé de rénover l’intégralité de l’enveloppe de ses bureaux (façades, menuiseries et toiture), d’améliorer les flux (ventilation et éclairage) et d’installer des panneaux photovoltaïques afin que ses locaux puissent produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment, et deviennent des bâtiments à énergie positive. Après travaux, la consommation d’énergie primaire est estimée à -59 kWh/m²/an. L’objectif, pour cette PME bretonne, est double : disposer de bâtiments respectueux de l’environnement et démontrer son savoir-faire en matière de construction durable à l’ensemble de ses partenaires et clients.

Les travaux de rénovation en détails 

Actuellement, les bâtiments sont construits avec :
– Une structure porteuse métallique avec remplissage parpaing de 20 cm ;
– Une isolation des façades par doublage Placo et polystyrène de 80 mm ;
– Une façade en bardage métallique sur parpaing ;
– Des fenêtres coulissantes et oscillo-battantes ;
– Du chauffage électrique ;
– Un éclairage tube néon.

L’isolation des façades 

La rénovation de la façade comprend :
– La dépose du bardage métallique ;
– L’application d’un enduit sur les parpaings ;
– La mise en oeuvre d’un isolant laine de roche de 100 mm ;
– La finition de la façade avec un bardage ventilé en céramique noir et un bardage en panneaux de verre gris et orange, aux couleurs de l’entreprise.

Cette isolation par l’extérieur du bâtiment va permettre d’éliminer les ponts thermiques existants et d’améliorer la perméabilité à l’air. Les finitions en céramique et panneaux de verre ont été choisis pour leur pérennité et leur facilité d’entretien. Les menuiseries sont remplacées par des châssis « respirants » possédant un coefficient thermique, Uw de 1,4 (contre 2,8 à ce jour). Un store est intégré dans le vitrage de la fenêtre permettant de contrôler l’apport de lumière et de chaleur.

La gestion des flux 

Les tubes néons servant d’éclairage ont également été remplacés par des systèmes de LED permettant une économie d’énergie de 71%. Ces LED sont équipés de capteurs et varient automatiquement la densité de l’éclairage en fonction de la luminosité et de la présence. Une VMC double flux a été installée pour améliorer le renouvellement de l’air.

L’isolation de la toiture terrasse et l’installation de panneaux photovoltaïques 

La toiture terrasse du bâtiment va recevoir un complexe d’étanchéité bicouche bitumineux avec amélioration de l’isolation. Des panneaux photovoltaïques rigides de type Soprasolar® Fix seront mis en place. Ces panneaux vont compenser l’ensemble de la consommation des bâtiments. Le surplus d’électricité pourra ensuite être revendu selon la réglementation en vigueur.

Les travaux de rénovation permettent de réduire les besoins énergétiques, les émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) et de CO2 mais aussi d’améliorer le confort des employés. Afin que ces derniers soient impliqués dans cette nouvelle démarche, ils pourront suivre la consommation en temps réel du bâtiment, par l’intermédiaire d’un écran installé dans le hall d’accueil.