RFID

Lafarge innove en mettant au point une solution unique en France de traçabilité des bétons prêts à l’emploi, fondée sur l’utilisation de la radio-identification (RFID). Incorporée au béton dans sa masse sous forme de puces encapsulées, cette technologie permet par une simple opération de lecture du béton, frais à réception ou durci dans l’ouvrage, de recueillir et localiserles informations souhaitées sur le matériau. Outil précieux et évolutif de contrôle et de garantie du gros-oeuvre sur chantier, la RFID permet de renforcer et fiabiliser la démarche qualité des acteurs de la filière, de la construction à la déconstruction des bâtiments.

La RFID au service des « Smart Bâtiments« 

C’est à l’Isle d’Abeau (38) en 2012, au centre de recherche du groupe Lafarge, qu’Arnaud Schwartzentruber, Directeur Développement Produit Lafarge France, a adaptéla technologie RFID au monde du béton et effectué les tests et les différentes expérimentations nécessaires :« Ce service de traçabilité du béton dans les ouvrages est une véritable innovation dans le secteur du bâtiment. Nous sommes les seuls en France à proposer ce type de technologie au service du béton prêt à l’emploi. Deux brevets ont été déposés. L’idée consiste à intégrer dans le béton des puces encapsulées, de véritables traceurs avec un numéro unique. Pour mener à bien ce projet, nous avons travaillé de concert avec l’un des plus grands acteurs de la filière du BTP, l’entreprise VINCI Construction France, très attentive à ces nouvelles technologies ». 

Les puces sont totalement étanches et résistent à des températures allant jusqu’à 170°, aux milieux basiques, aux contraintes mécaniques, au malaxage… Elles n’altèrent pas les propriétés intrinsèques du matériau béton et ne présentent aucun risque pour la santé. Une fois incorporées dans la masse, elles permettent à l’aide d’un lecteur d’accéder aux informations béton. Claire Dusonchet, Chef de projets innovation services à la Direction Marketing France, précise :« Avec ce nouveau service, nous proposons à nos clients du véritable sur-mesure. La RFID ouvre des perspectives d’applications très prometteuses. Le client pourra choisir en fonction de ses besoins les informations qu’il voudra « stocker » dans la structure du bâtiment. Dans l’esprit des villes connectées et des villes meilleures, nous nous projetons dans un univers de bâtiments intelligents pouvant délivrer au constructeur, à l’utilisateur,aux collectivitésde précieuses informations sur le bâtiment. Matériaux utilisés, méthodes de mises en oeuvre, préconisations d’utilisationou de maintenance du bâti etc. : le béton devient l’ »ADN » du bâtiment. C’est aussi une réponse très attendue aux problèmes de rénovation ou de déconstruction, puisqu’il est souvent problématique pour les entreprises de connaître l’origine et le type de béton utilisé au-delà des garanties décennales.”

VINCI Construction France a fait le pari de l’innovation en choisissant d’utiliser cette solution Lafarge pour l’ensemble des bétons du noyau de laTour D2, située à la Défense (92).