Dans un contexte économique contraint sur le marché des énergies renouvelables, la société, spécialiste de la chaleur renouvelable, relocalise sa production chez des fabricants français et poursuit sa démarche stratégique par l’acquisition de son fournisseur, la société belge ese. page1image9560

Une relocalisation récente “made in France”

Durant le 2e semestre 2013, la société relocalise sa production de pompe à chaleur TERGA (initialement localisée proche de Shanghai) chez un fabricant français situé dans la Drôme. Compte tenu de la baisse du marché et de la nécessité d’être réactif, la relocalisation en France n’a pas entrainé de surcoût et a permis de simplifier considérablement la logistique.

Un investissement stratégique

Après l’acquisition de ESE fin 2013, leader belge de capteurs solaires, la société relocalise la production ESE chez un fabricant français situé dans la Haute Garonne, ainsi que la production des systèmes solaires ESE, dans ses propres locaux à Gémenos. Ces productions étaient initialement basées en Belgique.

TERGA-ESE, TPE bénéficiant d’une expérience de 25 ans sur le marché des énergies renouvelables, est parvenue à renforcer son positionnement en tant qu’acteur important de la chaleur renouvelable et ce malgré un contexte économique peu favorable. Les actions de regroupement et de relocalisation mises en œuvre ont permis de développer les compétences de la société. Aujourd’hui, les compétences de TERGA-ESE se caractérisent par :

• Un savoir faire (PAC et Solaire) technique et marketing/commercial interne à la société.
• Des activités de production (de série) sous traitées chez des fabricants renommés disposant des certifications européennes et françaises.
• Des activités de système (personnalisation à la commande) désormais réalisées par la société.
• Un stock important à Gémenos.

Un engagement pour la perFormance énergétique des bâtiments

TERGA-ESE, spécialisée sur un créneau bien précis, la chaleur renouvelable opère sur un marché qui se caractérise par :

  • un besoin de logements et d’équipements collectifs important,
  • un besoin d’économiser les énergies fossiles,
  • un cadre réglementaire précis et de plus en plus exigeant (Réglementation Thermique 2012, mouvement vers les BEPOS – Bâtiment à énergie positive, standard de la construction pour 2020),
  • un besoin pour les propriétaires de logements existants énergivores de réaliser des économies de chauffage.

Elle gage sur sa relocalisation et son investissement pour répondre en compétitivité et en réactivité aux besoins du marché, et s’engage en tant qu’acteur professionnel pour la transition énergétique.