En août 2013, le préfet de Paris prend un arrêté préfectoral prescrivant une expertise pour déterminer avec précision les causes de pollution aux poussières d’amiante enregistrées et figurant dans le rapport d’inspection du travail de juin 2013 et du rapport d’incident du 28 juin 2013 au sein de la Tour Montparnasse (dépassement de mesure d’empoussièrement au-delà du seuil réglementaire de 5 fibres d’amiante par litre d’air).

Le chantier de désamiantage est interrompu

Une note d’étape de l’expert montre que les pollutions récentes sont liées à l’organisation de travaux de désamiantage. Par conséquent, dans l’attente des propositions de modifications des modalités de réalisation de travaux, aucun chantier de désamiantage n’est et ne sera en activité. Il est rappelé que, depuis août 2013, à chaque dépassement du seuil réglementaire de 5 fibres par litre d’air, les mesures d’interdiction d’accès à la zone concernée ont été prises par l’exploitant.

Le rapport d’expertise est attendu pour janvier 2014

L’expertise doit permettre de déterminer les causes et origines précises des dernières pollutions enregistrées dans tous les bâtiments de l’Ensemble Immobilier de la Tour Montparnasse (EITMM). Elle doit exposer précisément les dispositions techniques qui permettront de poursuivre dans les meilleures conditions les travaux nécessaires au regard des obligations faites par le code de la santé publique et le code du travail.

Un comité de pilotage composé des services de l’Etat et de l’exploitant se tiendra en janvier 2014 pour donner les suites complémentaires au rapport d’expertise.