cpstorawoodeumoctobre2013.004

Woodeum, présidé par Guillaume Poitrinal, introduit en France la technologie constructive CLT (Cross Laminated Timber) du groupe Stora Enso, le 1er producteur de bois scié en Europe.

Cette technologie allie les qualités naturelles du matériau bois massif aux performances techniques remarquables assurées par un procédé industriel de haute technologie, mis au point en Suisse et en Autriche depuis une vingtaine d’années.

Léger et porteur, le CLT se présente sous forme de voiles de bois massif assemblés à plis croisés destinés à former des murs porteurs, des planchers, des gaines d’ascenseurs, des escaliers,… Ces panneaux préfabriqués et prédécoupés peuvent atteindre 16 mètres de long pour 2,95 m de large. Grâce à une capacité de reprise de charge remarquable, ils permettent une architecture de grande qualité. C’est l’alternative naturelle aux matériaux conventionnels de construction. Le CLT Stora Enso, présenté en France par Woodeum, bénéficie de l’ensemble des agréments techniques européens et français pour réaliser la plupart des ouvrages.

C’est un matériau qui stocke le CO² à grande échelle, au lieu de l’émettre. En plus d’être supérieurement isolant, le CLT est donc un matériau dépollueur qui apporte la réponse à la question essentielle du bilan carbone de la construction. C’est également un matériau 99% naturel, renouvelable et entièrement recyclable. 5 fois plus léger que le béton conventionnel, le CLT est transporté en état de produit fini pour être aisément monté sur place. Ce procédé permet d’achever le gros oeuvre deux fois plus vite, et de diminuer considérablement les nuisances de chantier. Les rotations de camions sont divisées par 5 ou 6. Le chantier est propre.

Au service de ses clients et de ses propres projets, Woodeum s’est entouré d’une équipe technique animée par des ingénieurs de Setec pour l’ingénierie, Socotec pour le contrôle, Franck Boutté Consultants pour l’environnement et un professeur de l’Ecole des Ponts et Chaussées.

Guillaume Poitrinal commente : «Le CLT combine tous les avantages pour réaliser de grands projets urbains. Il allie la performance technique en matière de reprise de charge, d’isolation, de capacité de surélévation. Il permet aussi la réduction des durées de chantier et une diminution très significative de ses nuisances. C’est surtout le matériau de demain pour lutter contre le réchauffement climatique : il piège le CO² au lieu de l’émettre. Au total c’est une technologie constructive qui offre la réponse à la plupart des critiques auxquelles j’ai été confronté depuis 18 ans.»